L’année de la nouvelle normalité : nos prévisions pour 2021

FT Rethink

L’année de la nouvelle normalité : nos prévisions pour 2021

Kristina Church - Head of CLIC™ (Sustainable) Solutions

Kristina Church

Head of CLIC™ (Sustainable) Solutions

La pandémie du Covid-19 a pris le pas sur tout en 2020. Elle a eu des conséquences inattendues et sans précédent sur nos vies personnelles et professionnelles. Mais alors que l’espoir renaît grâce aux vaccins et que le monde commence à sortir de périodes de confinement plus strictes, il est temps de nous pencher sur les futures tendances et les opportunités liées à cette « nouvelle normalité ».

Dans notre vidéo réalisée en collaboration avec le Financial Times, Kristina Church, Head of CLIC™ (Sustainable) Solutions chez Lombard Odier Investment Managers, présente certaines des tendances d’investissement clés qui prévaudront en 2021 selon nous. Elle explique également l’impact qu’auront les nouvelles réglementations relatives à la soutenabilité sur les entreprises.

…alors que l’espoir renaît grâce aux vaccins et que le monde commence à sortir de périodes de confinement plus strictes, il est temps de nous pencher sur les futures tendances et les opportunités liées à cette « nouvelle normalité »

Se préparer à l’avenir

Nous sommes convaincus que 2021 sera l’année du redressement économique. L’investissement soutenable prendra son envol à mesure que les investisseurs se rendront compte des rendements à la clé. Alors que la transition vers un modèle CLIC™ (« Circular, Lean, Inclusive, Clean » : circulaire, efficient, inclusif et propre) est déjà en marche, l’accélération des tendances de soutenabilité poussera les entreprises à s’adapter aux défis qui les attendent : la transition vers une économie neutre en carbone, la résilience des chaînes d’approvisionnement durant une pandémie et la nécessité d’adopter un modèle industriel plus efficient et plus circulaire ou encore d’accorder une plus grande importance à la nature et à la biodiversité. Les entreprises comprennent à présent que la soutenabilité n’est pas qu’un simple critère à remplir, mais une démarche qui privilégie la résilience et la capacité d’adaptation à long terme.

Les entreprises comprennent à présent que la soutenabilité n’est pas qu’un simple critère à remplir, mais une démarche qui privilégie la résilience et la capacité d’adaptation à long terme

La pandémie nous a fait comprendre à quel point il était important d’analyser les modèles d’affaires des entreprises de façon critique et d’assurer une gestion active et prospective. C’est pourquoi Lombard Odier a mis au point une méthode solide fondée sur la science : le « Portfolio Temperature Alignment » est un outil qui permet d’aligner les portefeuilles sur les entreprises les mieux placées pour exploiter les opportunités liées à la transition climatique. Il nous permet de voir la progression des entreprises en termes d’alignement sur les températures, mais aussi sur l’Accord de Paris et leurs engagements de neutralité carbone.

Nous devons absolument identifier les entreprises qui se sont bien préparées et sont capables de s’adapter aux futurs défis liés à la soutenabilité.

Les principales tendances de l’année

En 2020, la pandémie a incité beaucoup d’entreprises et organisations à renforcer leurs engagements en matière de soutenabilité et la numérisation et la technologie, parmi les catalyseurs clés de l’investissement durable, ont permis de réaliser des économies d’échelle et d’abaisser les coûts des technologies durables.

Alors à mesure que les solutions vertes deviendront plus abordables, nous entrevoyons des opportunités de croissance pour les entreprises leaders dans ces secteurs, et des rendements pour nos clients dans des secteurs tels que l’infrastructure, l’électrification, la micro-mobilité et les projets ayant un impact positif sur la nature.

…nous entrevoyons des opportunités de croissance (…) dans des secteurs tels que l’infrastructure, l’électrification, la micro-mobilité et les projets ayant un impact positif sur la nature

Les villes devront s’adapter à cette nouvelle réalité, marquée notamment par la montée en puissance du télétravail et des achats en ligne. Nous sommes intimement convaincus que 2021 marquera un tournant pour les villes, qui devront repenser la façon dont elles sont construites et structurées. 

L’essor de l’électrification changera la donne en matière de mobilité. Et il ne s’agit pas que des voitures. A notre sens, le segment de la micro-mobilité offrira d’excellentes opportunités telles que les deux-roues électriques, les cabines électriques et les tuk-tuks électriques dans les pays en développement.

Enfin et surtout, nous pensons que 2021 sera axée sur la nature. La pandémie a déclenché une prise de conscience : nous nous sommes rendus compte des interdépendances entre la nature, les êtres humains et l’envahissement des habitats naturels. Nous devons élargir le concept de soutenabilité afin qu’il englobe non seulement la neutralité carbone et les émissions de gaz à effet de serre mais aussi l’utilisation que nous faisons de notre capital naturel et la façon dont nous pouvons en tirer parti tout en le préservant.


Convergence des forces

Heureusement, la crise du Covid-19 n’a pas freiné les pays et les entreprises dans leurs ambitions en matière de zéro émission nette en 2020. Néanmoins, nous pensons que les investissements consacrés à la nature polariseront davantage l’attention en 2021. La pandémie a mis en exergue le lien évident entre la transmission des maladies zoonotiques, le changement climatique, la destruction des habitats naturels, ainsi que l'importance de la nature pour les soins de santé et les vaccins. Nous nous attendons également à ce que les questions climatiques restent au centre des préoccupations.

La multiplication des réglementations axées sur la reprise verte crée de nombreuses opportunités d’investissement attrayantes dans le secteur de la soutenabilité

Avec la COP 26 de Glasgow, de nouveaux objectifs internationaux seront probablement fixés à l’échelle mondiale, les investissements dans les industries vertes devraient augmenter et le débat autour d’une tarification efficace du carbone se poursuivre. De plus, la manière de communiquer l’impact des entreprises sur la nature devrait davantage être réglementée, notamment grâce aux avancées du groupe de travail sur la publication d’informations financières relatives à la nature (TNFD) et la COP 15 à Kunming, en Chine.

Le Pacte vert pour l’Europe se concentre sur des stratégies qui sous-tendent le concept CLIC™, comme l’économie circulaire, la décarbonisation et la nature. Nous pensons que la direction prise par un grand nombre de ces éléments, comme le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, se précisera en 2021. Les Etats-Unis ont également réintégré l’Accord de Paris, remettant ainsi une grande partie de l’économie mondiale sur la voie de la neutralité carbone.

La multiplication des réglementations axées sur la reprise verte crée de nombreuses opportunités d’investissement attrayantes dans le secteur de la soutenabilité.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.