Transitioning to net zero

rethink sustainability

Transitioning to net zero

Notre économie mondiale est déjà bien engagée dans une transformation radicale vers une neutralité carbone soutenable. Pour les investisseurs, cette transition climatique est un enjeu qui se chiffre en milliers de milliards. Nous pensons qu’elle créera une valeur considérable et aura un impact fondamental sur les résultats des portefeuilles dans les années à venir.

Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, nous devons réduire les émissions de carbone de 50% d’ici 2030 et les ramener à zéro d’ici 2050. Selon nos analyses, l’opportunité d’investissement à la clé atteindra 5’500 milliards de dollars par an pendant les quinze prochaines années.

La transition s’accélère déjà, alimentée par des impulsions positives des milieux politiques et économiques. A présent, les forces du marché sont à l’œuvre. Les produits à moindre impact deviennent plus abordables, et la demande s’envole du côté des investisseurs et des consommateurs.

Pour les investisseurs, cette transition climatique est un enjeu qui se chiffre en milliers de milliards. Nous pensons qu’elle créera une valeur considérable et aura un impact fondamental sur les résultats des portefeuilles dans les années à venir.

Ces tendances s’appuient sur un soutien politique initial et incitent les régulateurs à revoir leurs ambitions à la hausse. Aujourd’hui, l’impact se fait sentir dans les domaines des énergies propres, de la mobilité, de l’économie circulaire et dans pratiquement tous les secteurs d’activité.

Le carbone est profondément ancré dans notre économie et notre société. Depuis l’aube de la révolution industrielle, nous nous sommes reposés sur la commodité et l’efficacité des combustibles fossiles pour stimuler la croissance économique. De ce fait, le passage à la neutralité carbone aura un impact sur tous les secteurs et générera des opportunités de croissance et des avantages concurrentiels importants pour certaines entreprises par rapport à d’autres.

Nous devons réduire les émissions de carbone de 50% d’ici 2030 et les ramener à zéro d’ici 2050. Selon nos analyses, l’opportunité d’investissement à la clé atteindra 5’500 milliards de dollars par an pendant les quinze prochaines années.

Les entreprises qui proposent des solutions pour réduire les émissions de carbone en bénéficieront, de même que les leaders de la transition dans les industries à forte intensité de carbone. Bien que les émissions de carbone soient plus difficiles à réduire dans des secteurs tels que les transports, la production d’électricité, l’acier et le ciment, ces secteurs n’en demeureront pas moins essentiels à la croissance économique, même dans une économie à zéro émission nette.

Les entreprises de ces secteurs qui mèneront la course à la décarbonisation augmenteront leurs parts de marché et leurs revenus.

Au final, les investisseurs en bénéficieront.

L’adaptation au réchauffement planétaire crée également des opportunités pour les entreprises à même d’accroître la résilience.

Les entreprises qui proposent des solutions pour réduire les émissions de carbone en bénéficieront, de même que les leaders de la transition dans les industries à forte intensité de carbone.

Même dans le meilleur des scénarios, les manifestations physiques du réchauffement de la planète, telles que les incendies, les sécheresses et les inondations, continueront de s’accélérer. Les entreprises capables d’augmenter notre résilience au changement climatique en renforçant les infrastructures, surveillant les risques ou répartissant le fardeau de ces risques devraient également bénéficier d’importantes opportunités de croissance.

Chez Lombard Odier, nous pensons que la transition climatique est déjà l’un des principaux moteurs de risque et de rendement.

Notre stratégie de transition climatique tire parti des opportunités créées dans tous les secteurs par l’urgence d’atteindre la neutralité carbone et de s’adapter au réchauffement climatique.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.