Rethink everything  

26/06/2017

Monocle et Lombard Odier - L’alimentation et la ville II

MonocleGarden_Intranet-M.jpg

Le développement durable exige un effort concerté de toutes les villes du monde. Dans le cadre de notre démarche pour repenser les villes, nous avons examiné comment les entrepreneurs et les entreprises créent des méthodes originales d’approvisionnement, de livraison et de consommation des denrées alimentaires. Nous nous rendrons à Zurich, où Urban Farmers localise des toits inoccupés en vue d’y cultiver, puis à Toronto, où The Plant transforme notre façon de vivre et d’interagir avec l’environnement. Enfin, à New York, nous nous entretiendrons avec City Harvest, le pionnier de la récupération de denrées alimentaires qui tente de réduire le gaspillage et d’aider les personnes qui ont faim. Ces entités abordent les choses sous un angle nouveau et repoussent ainsi les limites pour faire de nos villes des espaces plus respectueux de l’environnement et totalement autosuffisants.

ÉTUDE DE CAS nº1 - URBAN FARMERS - ZURICH

Urban Farmers vient juste de créer une application de planification pour l’agriculture urbaine, la première du genre. Cette société basée à Zurich a été créée en 2011. Roman Gaus en est l’un des cofondateurs. Elle produit des systèmes et des solutions pour l’installation et l’entretien de fermes urbaines. « L’agriculture urbaine est ce que veulent les gens », indique Roman Gaus. « Elle renvoie à leurs désirs d’acheter des produits locaux, de manger plus sain et dans une optique de durabilité. Il s’agit de renouer un lien avec leur alimentation et de savoir ce qu’elle contient. Avoir accès à des denrées alimentaires saines et en connaître le producteur présentent un intérêt pour toute la société ». Son tout dernier projet, développé avec le soutien de la fondation suisse Engagement Migros, emploie le géobalisage pour localiser toits et parcelles inutilisés dans les villes, et en évaluer le potentiel en vue de l’installation d’une ferme urbaine.

L’application informe les utilisateurs de la rentabilité de la ferme, du nombre de récoltes envisageables et du rendement (en nombre de bouches à nourrir). C’est une manière de tirer profit des espaces urbains non utilisés. « Nous percevions bien le potentiel de l’agriculture urbaine, mais nous n’avions pas d’outil pour sa localisation. L’application cartographie des sites dans le monde entier. Les gens peuvent ainsi commencer à échanger sur le lieu et la façon de développer des fermes urbaines partout dans la ville », explique Roman Gaus. 

Urban.jpg

À ce jour, Urban Farmers a contribué, via son application, à l’aboutissement virtuel de 475 projets. La phase pilote pourra donc commencer en fin d’année. La prochaine étape consistera à concrétiser tous ces projets. Urban Farmers prévoit également de partager l’application avec des promoteurs immobiliers et des gérants d’actifs. Parallèlement au développement de son appli pionnière, Urban Farmers met sur pied et gère des fermes dans des villes du monde entier. Des marchés sont également organisés le week-end (les « Farmers’ Markets ») pour mettre les producteurs au contact d’un public plus large de consommateurs. « Nous ouvrons également en ce moment un magasin bâti autour du concept de l’agriculture urbaine, ainsi qu’un café-jardin potager dans toutes nos fermes urbaines », indique Roman Gaus. 

Il reconnaît que beaucoup reste à faire pour promouvoir l’agriculture urbaine, aussi bien à Zurich qu’au-delà. « Ce mouvement n’en est qu’à ses débuts. Il convient d’adapter les investissements dans ce secteur, tout comme pour les énergies renouvelables. La production de denrées alimentaires durables créera des emplois et des sources de revenus et elle renforcera les communautés locales. Chaque ville devrait avoir sa ferme urbaine ».

ÉTUDE DE CAS nº2 - THE PLANT - TORONTO

« Si l’on considère que deux tiers des humains seront bientôt des citadins, devoir choisir entre vivre en ville et pouvoir cultiver vos aromates et vos légumes n’a plus de sens », explique le promoteur immobilier Alex Spiegel. C’est ce qui a poussé sa société, Windmill Development, à s’associer au constructeur et promoteur Curated Properties pour créer le projet The Plant.

Cet ensemble résidentiel situé à Queen West, le quartier animé des restaurants de Toronto, et dont l’achèvement est prévu en 2020 va faire plus que mettre un jardin à disposition des résidents sur le toit. Chacun de ses appartements sera, en effet, doté de plusieurs jardins comestibles. Les studios Kohn Shnier et SMV Architects de Toronto ont conçu de grands balcons et terrasses pour chaque appartement, des bacs à plantes et un jardin vertical sur la façade pour accueillir oiseaux et papillons.

Une serre commune servira à protéger les cultures de conditions climatiques défavorables et il y aura une citerne sur place l’irrigation. Les résidents pourront cuisiner et savourer tous les fruits et légumes cueillis dans la cuisine commune de l’ensemble. « La cuisine réunit les gens », explique Alex Spiegel. « Nous sommes impatients de voir la communauté se développer et grandir en même temps que les plantes dans les années à venir ». The Plant, ce seront aussi des magasins avec pignon sur rue qui seront loués à des commerçants indépendants et un vaste espace de bureaux au deuxième étage qui sera réservé à des entreprises innovantes. L’objectif est une intégration réussie dans le quartier dans lequel le complexe est… implanté.

ÉTUDE DE CAS nº3 - SOUS LES FRAISES - PARIS

Si vous vous livrez à une séance de lèche-vitrines devant les Galeries Lafayette à Paris, aux tableaux les plus recherchés les uns que les autres, on vous excusera presque de manquer la visite du jardin secret niché sur la toiture-terrasse de l’établissement. C’est la première ferme à avoir été installée sur les toits du centre de Paris. Ici, les plantes sont cultivées sur un tissu en laine d’agneau et de chanvre fixés verticalement aux murs.

« Cette disposition évite d’avoir à transporter de la terre riche, mais lourde des régions rurales vers les villes et les toits », explique Yohan Hubert, le fondateur de Sous les Fraises, société qui a breveté ce matériau ingénieux qui imite le micro-système nutritif nécessaire à la croissance des plantes. Yohan Hubert appelle cela un système doté d’une « membrane verticale hydrobiologique ». Et cela vaut le détour.

La disposition verticale du jardin donne aux clients et aux partenaires de Yohan Hubert plus de liberté quant à la manière de concevoir l’aménagement des toits des bâtiments. « Aussi bien un jardin qu’un café ou un parc de petite taille peuvent fournir des plantes comestibles », développe Yohan Hubert, qui a lancé ce système vertical il y a 15 ans à Grenoble. Au départ, c’était pour lui un passe-temps pour reverdir la ville. Néophyte en matière de recherche et de création d’une société agricole, il a créé la société avec un architecte il y a un peu plus de deux ans. « Personne n’avait osé essayer le prototype à Paris, car ils n’avaient jamais rien vu de semblable auparavant », précise-t-il. « La ferme perchée sur le toit des Galeries Lafayette est aujourd’hui un bon exemple pour montrer aux gens comment ça fonctionne ». Depuis, Sous Les Fraises a équipé plusieurs fermes urbaines, dont Le Jardin Perché, qui a cultivé plus de 22 000 plantes pour son ouverture sur le toit du grand magasin BHV Marais. Et le chef Claude Colliot est déjà impatient d’en récolter les ingrédients pour son restaurant voisin.

Q&A - LISA SPOSATO - Director of Food Sourcing - City Harvest, New York

City Harvest à New York est une organisation à but non lucratif pionnier de la récupération de denrées alimentaires, une aventure dans laquelle elle s’est lancée en 1982.

Comment est née City Harvest ? Et pourquoi ?
Lisa Sposato : Helen verDuin Palit, la première administratrice de City Harvest, travaillait dans une soupe populaire. Elle voyait combien il était difficile de nourrir toutes les personnes qui venaient y chercher quelque chose à manger. Un jour qu’elle déjeunait dans un restaurant voisin, elle a demandé au chef ce qu’il faisait des restes. Il lui a répondu qu’ils partaient à la poubelle. Helen lui a alors dit que la soupe populaire ferait vraiment un bon usage de cette nourriture. Le lendemain, le chef faisait un don de 100 kilogrammes de pommes de terre cuites. Le concept de récupération des denrées alimentaires, une idée aussi simple qu’astucieuse, était né. Au cours des 34 dernières années, City Harvest a grandi pour compter aujourd’hui 22 camions, 160 collaborateurs et des milliers de bénévoles.

Qu’est-ce qui vous a motivée pour rejoindre City Harvest il y six ans ?
Lisa Sposato : ma famille tenait une petite épicerie. Je n’ai donc jamais manqué de nourriture. L’idée que des gens puissent avoir faim dans un pays où la nourriture est en surabondance est inimaginable pour moi.

Pourquoi est-il aussi important de promouvoir ce concept dans des villes du monde entier ?
Lisa Sposato : la faim est un gros problème à New York et dans tous les États-Unis. La récupération de produits alimentaires peut aider à la contrer. Chaque année, plus de 60 milliards de kilogrammes d’aliments sont gaspillés en Amérique, jusqu’à 40 % de ce qui est produit, une quantité qui suffirait pour remplir 182 fois l’Empire State Building. Et d’autres villes florissantes dans le monde entier vivent certainement une situation semblable. Il serait positif pour les personnes en difficulté et pour l’environnement que d’autres pays appliquent également ce concept.

Combien d’entreprises sont actuellement partenaires de City Harvest ?
Lisa Sposato : notre base de données compte plus de 2 500 donateurs de denrées alimentaires, dont Pret A Manger et Starbucks. City Harvest est membre du réseau Feeding America et a accès, à ce titre, aux stocks de surplus de nourriture dans tout le pays.

Quel est votre objectif pour 2017 ?
Lisa Sposato : nous voulons recueillir plus de 26 millions de kilogrammes de denrées alimentaires (dont 14 millions de kilogrammes de produits frais) et les distribuer gratuitement auprès de 500 soupes populaires, banques alimentaires et autres programmes communautaires de soutien alimentaire dans les cinq quartiers de New York. Nous souhaitons augmenter la quantité de nourriture que nous récupérons à 36 millions de kilogrammes par an d’ici 2022.

INFORMATION IMPORTANTE –MARKETING GENERAL
Le présent document de marketing a été préparé par Lombard Odier (Europe) S.A., un établissement de crédit agréé et réglementé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg. La publication de document de marketing a été approuvée par chacune de ses succursales opérant dans les territoires mentionnés au bas de cette page (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent document de marketing est fourni à titre d’information uniquement et ne saurait constituer une offre ou une recommandation de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier. Il reflète les opinions de Lombard Odier à la date de sa publication. Ces opinions et les informations exprimées dans le présent document ne prennent pas en compte la situation, les objectifs ou les besoins spécifiques de chaque personne. Aucune garantie n’est donnée qu’un investissement soit approprié ou convienne aux circonstances individuelles, ni qu’un investissement ou une stratégie constituent une recommandation personnalisée pour un investisseur. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’évoluer avec le temps. Lombard Odier ne fournit pas de conseils fiscaux. Il vous incombe par conséquent de vérifier les informations susmentionnées et toutes les autres informations fournies dans les documents de marketing ou de consulter vos conseillers fiscaux externes à cet égard.
Tout investissement est exposé à une diversité de risques. Avant d’effectuer une quelconque transaction, il est conseillé à l’investisseur de vérifier minutieusement si elle est adaptée à sa situation personnelle et, si nécessaire, d’obtenir un avis professionnel indépendant quant aux risques et aux conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, comptables ainsi qu’en matière de crédit. Les informations et les analyses contenues dans le présent document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Toutefois, Lombard Odier ne garantit ni l’actualité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité desdites informations et décline toute responsabilité quant aux pertes ou dommages susceptibles de résulter de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis.
Les performances passées n’offrent aucune garantie quant aux résultats courants ou futurs et il se peut que l’investisseur récupère un montant inférieur à celui initialement investi. La valeur de tout investissement dans une monnaie autre que la monnaie de base d’un portefeuille est exposée au risque de change. Les taux peuvent varier et affecter défavorablement la valeur de l’investissement quand ce dernier est réalisé et converti dans la monnaie de base de l’investisseur. La liquidité d’un investissement dépend de l’offre et de la demande. Certains produits peuvent ne pas disposer d’un marché secondaire bien établi ou s’avérer difficiles à valoriser dans des conditions de marché extrêmes, ce qui peut se traduire par une volatilité de leur cours et rendre difficile la détermination d’un prix pour la vente de l’actif.
Membres de l’UE : Belgique: Lombard Odier (Europe) S.A. Luxembourg · Succursale de Belgique, un établissement de crédit dont les activités en Belgique sont soumises à la surveillance de la Banque nationale de Belgique (BNB) et de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA); France: Lombard Odier (Europe) S.A. · Succursale en France, un établissement de crédit dont les activités en France sont soumises à la surveillance de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour ses activités de services d’investissement ; Pays-Bas: Lombard Odier (Europe) S.A. · Netherlands Branch, un établissement de crédit dont les activités aux Pays-Bas sont soumises à la surveillance de la Banque des Pays-Bas (De Nederlandsche Bank (DNB)); Espagne: Lombard Odier (Europe) S.A. · Sucursal en España, un établissement de crédit dont les activités en Espagne sont soumises à la surveillance de la Banque d’Espagne (Banco de España) et de la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV); et Royaume-Uni: Lombard Odier (Europe) S.A. • UK Branch, un établissement de crédit , réglementée au Royaume-Uni par la Prudential Regulation Authority (PRA) et soumise à une réglementation limitée par la Financial Conduct Authority (FCA) et la Prudential Regulation Authority (PRA). Vous pouvez obtenir, sur demande, auprès de notre banque plus de détails sur la portée de notre agrément et de notre réglementation par la PRA ainsi que sur la réglementation par la FCA. La réglementation britannique sur la protection des clients privés au Royaume-Uni et les indemnisations définies dans le cadre du Financial Services Compensation Scheme ne s’appliquent pas aux investissements ou aux services fournis par une personne à l’étranger (« overseas person »).
Par ailleurs, la publication du présent document de marketing a également été approuvée par les entités suivantes domiciliées au sein de l’Union européenne: Gibraltar: la publication du présent document de marketing a été approuvée par Lombard Odier & Cie (Gibraltar) Limited, , une société réglementée et agréée par la Commission des services financiers de Gibraltar (FSC) pour exercer des activités de services bancaires et de services d’investissement ; Espagne: Lombard Odier Gestión (España) SGIIC., S.A., une société de gestion d’investissements agréée et réglementée par la CNMV.
Suisse : Le présent document a été publié en Suisse par Banque Lombard Odier & Cie SA Genève, une banque soumise à la réglementation et à la surveillance de l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers (FINMA).
Etats-Unis: Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis ou remis à une US-Person.
Le présent document de marketing ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.
© 2016 Lombard Odier (Europe) S.A. – Tous droits réservés

Actualités

Marchés émergents - La Chine étend son hégémonie

Quarterly Investment Strategy

20/07/2017

Japan - Difficile de faire mieux

Quarterly Investment Strategy

19/07/2017

La gouvernance familiale repensée

Thought leadership

18/07/2017

Europe - L’euroscepticisme a moins la cote

Quarterly Investment Strategy

17/07/2017

Etats-Unis - Ni inflation, ni récession

Quarterly Investment Strategy

12/07/2017

Bilan à mi-année : jusqu’ici tout va bien

Quarterly Investment Strategy

10/07/2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

06/07/2017

RETHINK EVERYTHING

Thought leadership

28/06/2017

Les philanthropes, la finance et la cité

Thought leadership

20/06/2017

RETHINKING EDUCATION

Thought leadership

15/06/2017

RETHINKING HEALTHCARE

Thought leadership

31/05/2017

Rethinking “Next-Gen” Philanthropy

Thought leadership

24/05/2017

Gestion des fondations en transformation

Thought leadership

23/05/2017

L’investisseur « 100% impact »

Thought leadership

19/05/2017

Asset Allocation – Maintenir un biais positif

Quarterly Investment Strategy

18/05/2017

Elections françaises - stratégie d'investissement

Elections françaises - stratégie d'investissement

Investment Strategy Podcast

10/05/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

08/05/2017

Hedge funds and rising interest rates

Investment Strategy

01/05/2017

Elections françaises

Elections françaises

Investment Strategy Podcast

25/04/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

24/04/2017

Japon: La question de la longévité

Quarterly Investment Strategy

24/04/2017

Europe: Vers la fin des taux négatifs ?

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2017

Le Pen, Frexit and the future of the EU

Investment Strategy

10/04/2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

03/04/2017

Obligations climatiques: il faut rester vigilant

Nos experts dans la presse

01/04/2017

Le franc, refuge des élections en Europe

Nos experts dans la presse

16/03/2017

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014