La nature est notre avoir le plus précieux

rethink sustainability

La nature est notre avoir le plus précieux

Kristina Church - Head of CLIC™ (Sustainable) Solutions

Kristina Church

Head of CLIC™ (Sustainable) Solutions

La nature est le socle de notre économie. Le Forum économique mondial estime que plus de la moitié du PIB mondial dépend de la nature1. Il s’agit de notre avoir le plus productif. Pourtant, nous la prenons pour un dû, alors que de nombreux secteurs en dépendent, dont l’agriculture, l’industrie lourde, l’immobilier, la santé et le tourisme. Nous appelons notre modèle économique WILD (« Wasteful, Idle, Lopsided and Dirty »), c’est-à-dire gaspilleur, inefficace, inéquitable et sale. Il est obsolète. Ce modèle ne tient pas suffisamment compte du capital naturel2 et le modèle actuel du ‘prendre-utiliser-jeter’ épuise plus rapidement les ressources qu’elles ne peuvent se régénèrer. Ce modèle ne peut pas continuer à soutenir la population mondiale croissante et met en danger l’activité économique mondiale.

...plus de la moitié du PIB mondial dépend de la nature

Une économie plus propre

Néanmoins, des forces puissantes encouragent une transition vers un nouveau modèle qui vise une économie circulaire, efficiente, inclusive et propre (CLIC™). Des responsables politiques reconnaissent le besoin d’une économie verte et bon nombre d’entre eux s’engagent à « reconstruire en mieux » après la pandémie. L’Accord de Paris est déjà en vigueur et la crise climatique accélère le déploiement de politiques visant la neutralité carbone. Les régulateurs se penchent davantage sur le capital naturel et 2021 marquera un tournant pour les réglementations liées à la nature. En matière d’objectifs de préservation de la biodiversité, on s’attend à ce qu’un équivalent de l’Accord de Paris voie le jour en Octobre 2021 à Kunming, en Chine lors de la conférence des Nations Unies sur la biodiversité, la COP 15. En novembre 2020, Son Altesse Royale le prince de Galles a lancé la Circular Bioeconomy Alliance et la stratégie d’investissement de capital naturel de Lombard Odier dans le cadre de sa Sustainable Markets Initiative. Le Pacte vert pour l’Europe met aussi l’accent sur la transition vers une économie circulaire.

Pour favoriser la croissance de notre économie, nous devons d’abord préserver la nature et y investir. Heureusement, des énergies sont en train d’être déployées dans ce sens. Le capital naturel en sera la fondation essentielle

Investir dans le capital naturel

Comme les coûts technologiques diminuent et que de plus en plus de politiques écoresponsables sont adoptées dans le monde, les opportunités d’investissement se multiplient. Ces forces favorisent un nouveau modèle économique susceptible de prospérer en harmonie avec la nature. Pour les investisseurs, il est primordial d’identifier les sociétés qui tirent parti du pouvoir de la nature, mais aussi celles qui contribuent à la préserver. Tirer parti du pouvoir de la nature passe par un usage accru des biomatériaux et des matériaux naturels. La transformation des déchets en ressources, le recours aux bioénergies et la mise en place de diverses pratiques régénératrices dans l’agriculture, la sylviculture et la pêche sont également des moyens d’y parvenir. Préserver la nature consiste à acheminer notre modèle de production et de consommation vers une voie circulaire. Le but est d’instaurer un modèle industriel beaucoup plus efficient reposant sur une utilisation plus efficace de nos ressources, un changement de nos modes de consommation et l’application de stratégies zéro déchet.

Pour favoriser la croissance de notre économie, nous devons d’abord préserver la nature et y investir. Heureusement, des énergies sont en train d’être déployées dans ce sens. Le capital naturel en sera la fondation essentielle.

 

 

1 World Economic Forum, Nature Risk Rising : Why the Crisis Engulfing Nature Matters for Business and the Economy (janvier 2020)
2 Cela se réfère à toutes les ressources naturelles du monde, y compris la géologie, le sol, l’air, l’eau et tous les organismes vivants.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.