perspectives d’investissement

Ralentissement de l’économie, perspectives prudentes

Ralentissement de l’économie, perspectives prudentes
Stéphane Monier - Chief Investment Officer<br/> Lombard Odier Private Bank

Stéphane Monier

Chief Investment Officer
Lombard Odier Private Bank
Samy Chaar - Chef économiste

Samy Chaar

Chef économiste

L’inflation obstinément élevée et le resserrement monétaire agressif sont les principaux défis auxquels est confrontée l’économie mondiale en ce début de second semestre.

A mesure que les prix et les anticipations d’inflation augmentent, la Réserve fédérale américaine (Fed) doit accélérer le rythme de relèvement des taux directeurs.

L’économie américaine peut-elle éviter une sévère contraction? Nous pensons qu’une récession modérée en 2023 est probable.

L’inflation obstinément élevée et le resserrement monétaire agressif sont les principaux défis auxquels est confrontée l’économie mondiale en ce début de second semestre

L’Europe vit une situation différente, avec une croissance menacée par la guerre en Ukraine. Par ailleurs, l’inflation est davantage due à l’offre, du fait des chocs sur les prix des denrées alimentaires et de l’énergie. Le cycle de relèvement des taux de la BCE devrait donc être d’une moindre ampleur que celui de la Fed, les taux atteignant un pic d’environ 1,25% début 2023.

En Chine, l’économie redémarre progressivement et les autorités renforcent leurs mesures de soutien à la croissance.

A mesure que les politiques monétaires commenceront à réduire la demande et que les tensions sur les chaînes d’approvisionnement s’amélioreront ces prochains mois, les pressions inflationnistes devraient s’atténuer. Ce qui devrait permettre aux banques centrales d’adopter une approche moins restrictive, réduisant la probabilité de scénarios économiques les plus extrêmes.

Le resserrement de la politique monétaire, le conflit en Ukraine, les perturbations de l’activité en Chine et l’instabilité politique et sociale augurent d’un regain de volatilité sur les marchés financiers. Nous conservons un positionnement de portefeuille équilibré, avec un accent sur des actifs de qualité qui permettent de générer des rendements solides.

Nous gardons une pondération neutre aux actions, privilégiant les titres de qualité et de style valeur, et reconduisons nos stratégies d’options de vente sur indices boursiers afin de conserver des profils de rendement asymétriques.

Pour protéger les portefeuilles de nos clients contre une inflation élevée, nous surpondérons un panier diversifié de matières premières, notamment les métaux industriels, l’énergie et l’or

S’agissant des obligations, nous privilégions les emprunts souverains et le crédit d’entreprise de qualité, qui présentent de moindres risques de défaut et de liquidité.

Pour protéger les portefeuilles de nos clients contre une inflation élevée, nous surpondérons un panier diversifié de matières premières, notamment les métaux industriels, l’énergie et l’or.

Un environnement aussi exigeant nécessite une approche prudente, mais c’est aussi le moment d’investir activement et de saisir les opportunités tactiques, notamment en matière de durabilité. La transition énergétique s’accélère et la volatilité actuelle offre l’opportunité de repositionner les portefeuilles pour bénéficier de cette transition dans les années à venir.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA (ci-après « Lombard Odier »).
Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document de marketing.

En savoir plus.

parlons-nous.
partager.
newsletter.