L’Université d’Oxford et Lombard Odier lancent un partenariat stratégique sur l’investissement soutenable

communiqués de presse

L’Université d’Oxford et Lombard Odier lancent un partenariat stratégique sur l’investissement soutenable

Ce partenariat pluriannuel donnera naissance à la première chaire dotée en finance soutenable au sein d’une grande université de recherche mondiale.

Le Groupe Lombard Odier et l’Université d’Oxford annoncent aujourd’hui le lancement d’un nouveau partenariat1 pluriannuel visant à stimuler la recherche et l’enseignement en matière de finance et d’investissement soutenables avec un accent particulier sur le changement climatique, l’économie circulaire et la nature.

Cette collaboration entre l’Université d’Oxford, l’un des plus anciens établissements d’enseignement supérieur au monde, et le Groupe Lombard Odier, précurseur de l’investissement soutenable, offrira une plateforme unique d’échanges de connaissances entre universitaires et professionnels des services financiers. Ce partenariat contribuera à faire de la finance soutenable un domaine majeur de recherche universitaire au niveau international et tirer ainsi parti de l’immense potentiel du secteur financier afin de favoriser la transformation environnementale, sociale et économique.

Ce partenariat pluriannuel donnera naissance à la première chaire dotée en finance soutenable au sein d’une grande université de recherche mondiale

Ce partenariat de cinq ans s’articule autour des cinq volets suivants :

  1. Lombard Odier et l’Université d’Oxford créeront le premier poste universitaire senior doté en finance soutenable au sein d’une grande université de recherche mondiale ;
  2. Ben Caldecott, premier titulaire de ce poste basé à la Smith School of Enterprise and the Environment au sein du Département d’études géographiques et environnementales, sera nommé « Professeur agrégé et chargé de recherche senior en finance soutenable pour Lombard Odier à l’Université d’Oxford » ;
  3. Lombard Odier collaborera avec les universitaires d’Oxford pour intégrer les travaux pionniers de l’Université dans ses propres solutions de recherche et d’investissement ;
  4. L’Université d’Oxford créera un programme de formation continue pour les professionnels de l’investissement de Lombard Odier, et en échange les universitaires bénéficieront de l’accès à la recherche et à l’innovation de produits de Lombard Odier ;
  5. Les deux établissements organiseront ensemble un forum de recherche annuel, ouvert à l’ensemble des professionnels et de la communauté universitaire
Il existe des opportunités d'investissement sans précédent liées à la transition vers la durabilité mondiale - vers une économie circulaire, efficiente, inclusive et propre

Hubert Keller, Associé-gérant du Groupe Lombard Odier, explique : « Il existe des opportunités d’investissement sans précédent liées à la transition mondiale vers la soutenabilité – vers ce que nous appelons « l’économie CLIC » (de l’anglicisme « Circular, Lean, Inclusive, Clean »), c’est-à-dire une économie circulaire, efficiente, inclusive et propre, et notre entreprise est en première ligne pour identifier et saisir ces opportunités ».

« La soutenabilité est depuis toujours au cœur des activités et de la philosophie d’investissement de Lombard Odier et nous investissons constamment dans ces capacités. L’Université d’Oxford offre des facultés uniques et novatrices en matière de finance soutenable et nous sommes ravis de travailler à ses côtés dans le but d’accroître l’impact des investissements soutenables. »

Dame Sarah Whatmore, Professeure et Directrice de la division de sciences sociales de l’Université d’Oxford, estime que « ce partenariat important avec Lombard Odier nous aidera à étendre nos recherches multidisciplinaires pionnières en matière de finance soutenable. Nos chercheurs ont le privilège et la responsabilité de réfléchir à ces questions en profondeur, sur le long terme, et cette collaboration unique rend cela possible ».

Ce partenariat important avec Lombard Odier nous aidera à étendre nos recherches multidisciplinaires pionnières en matière de finance soutenable

Dotation et nomination à la première chaire Lombard Odier

Ben Caldecott, éminent spécialiste de la finance et de l’investissement soutenables, fondateur et directeur du programme de finance soutenable de l’Université d’Oxford, ainsi que conseiller en stratégie financière pour la COP26 auprès du Bureau du Cabinet britannique, est le premier titulaire de ce poste et sera nommé « Professeur associé de Lombard Odier et Chercheur principal en finance soutenable à l’Université d’Oxford ».

Le poste sera basé à la Smith School of Enterprise and the Environment au sein du Département d’études géographiques et environnementales de l’Université d’Oxford et rattaché au collège Oriel.

Selon Ben Caldecott, qui dirigera également le partenariat : « La finance soutenable représente un changement structurel tant dans la demande que dans l’offre de produits et services financiers. Elle est également essentielle pour relever les défis environnementaux et sociaux majeurs auxquels l’humanité est confrontée. »

« Toutefois, pour que la finance soutenable soit elle-même soutenable, nous devons parvenir à une plus grande rigueur académique et définir la pédagogie appropriée permettant de généraliser l’adoption des meilleures pratiques. Le programme est vaste, tant pour les professionnels que pour les chercheurs, et, comme la dotation de Lombard Odier le suggère, ces questions et problèmes seront une réalité, sous une forme ou sous une autre, pour de nombreuses générations futures. Nous faisons également face à des questions immédiates, comme l’alignement des portefeuilles des investisseurs sur les objectifs climatiques, auxquelles nous tenterons de répondre beaucoup plus rapidement au cours des mois et des années à venir. »

Neil Mendoza, Recteur du collège Oriel de l’Université d’Oxford, affirme : « Nous sommes ravis de prendre part à cette collaboration élargie à l’Université d’Oxford et remercions Lombard Odier pour sa générosité et son soutien. Dans le domaine des sciences physiques et sociales, Oriel possède l'un des plus grands groupes de chercheurs universitaires à Oxford travaillant sur les défis de la durabilité. Comprendre comment les changements environnementaux influencent les investissements, et vice versa, est une démarche essentielle qui permettra d’ajouter une capacité significative à l’Orien Environmental Change Group. Ce don aidera Oriel à devenir un point de convergence pour ce que nous pensons être un domaine de recherche essentiel avec un potentiel d’impact considérable.»

La finance, les activités et les entreprises soutenables joueront un rôle majeur pour atteindre l’objectif zéro émission nette, assurer une reprise verte après la pandémie de Covid-19 et rendre la planète plus propre, plus juste et plus prospère

Cameron Hepburn, Professeur et Directeur de la Smith School of Enterprise and the Environment, estime quant à lui que « La finance, les activités et les entreprises soutenables joueront un rôle majeur pour atteindre l’objectif zéro émission nette, assurer une reprise verte après la pandémie de Covid-19 et rendre la planète plus propre, plus juste et plus prospère. Nous sommes ravis de nous associer avec Lombard Odier dans cette initiative de premier plan, qui intervient à un moment décisif pour les efforts environnementaux et économiques mondiaux. »

Selon Christopher Kaminker, Responsable de la recherche, de la stratégie et de l’engagement actionnarial en investissement soutenable chez Lombard Odier : « En tant qu’investisseurs, il est de notre devoir de nous assurer que nous sommes aussi bien informés que possible sur la myriade de dynamiques de durabilité qui étayent les considérations de risque et de rendement. Ces dynamiques, notamment les transitions interdépendantes vers la neutralité carbone, une économie circulaire et la régénération de la nature, ont déjà une importance prépondérante dans nos investissements et celles-ci sont appelées à s’accélérer considérablement dans les années à venir. En soutenant la recherche dans ces domaines essentiels, nous nous efforçons de contribuer à faire avancer le programme de recherche, dans l’intérêt public, tout en renforçant nos propres capacités d’investissement pour nos clients. »

1 Nonobstant l'utilisation du mot " partenariat " ou de tout autre terme similaire utilisé dans ce document, il est convenu et entendu que ce document n'est pas destiné à créer, et ne crée pas, une agence, un partenariat, une entreprise commune ou toute autre relation similaire entre Lombard Odier et l'Université d'Oxford. 

Information Importante

Ce communiqué de presse a été rédigé par Banque Lombard Odier & Cie SA, une banque et un négociant en valeurs mobilières agréé et soumis à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent communiqué de presse est distribué à titre purement informatif et ne saurait constituer une offre ou une recommandation d’entretenir une relation avec Lombard Odier ni de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier.
Le présent document ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.
© Banque Lombard Odier & Cie SA – tous droits réservés