CICR.

L’esprit d’ouverture et le sens des responsabilités qui ont imposé Genève comme siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sont des valeurs qui ont façonné la vision des affaires et l’engagement communautaire de la Fondation Lombard Odier.

International Committee of the Red Cross (ICRC)

Le CICR a été à la pointe de l’innovation humanitaire depuis sa création il y a plus de 150 ans. Néanmoins, dans un monde caractérisé par la rapidité du changement, la capacité d’innover et d’évoluer est plus que jamais primordiale. Ces dernières décennies, l’évolution du déroulement et de la nature des conflits dans le monde, la politisation du secteur humanitaire, les développements technologiques et les besoins et attentes changeants des bénéficiaires ont obligé le CICR à s’adapter pour pouvoir continuer à remplir sa mission.

Pour renforcer la capacité de l’institution à innover et venir en aide aux personnes touchées par des conflits, la Fondation Lombard Odier a décidé d’accorder sa contribution en tant que membre du Groupe d’entreprises partenaires du CICR. Elle soutient ce faisant le programme d’innovation du CICR pour créer une dynamique d’innovation interne et mobiliser davantage de partenaires et de fonds. 

Depuis 2011, la Fondation Lombard Odier travaille avec le CICR pour pouvoir relever encore plus de défis et collaborer avec le secteur privé, en s’appuyant essentiellement sur les effectifs diversifiés et engagés du CICR déployés dans 80 délégations œuvrant sur le terrain et à son siège. Dans cette optique, le CICR a mis en place une Cellule d’innovation et partenariats d’entreprises (« Innovation Cell and Corporate Partnerships ») à son siège à Genève et lancé une série de projets pilotes menés sur le terrain dans le domaine de l’innovation humanitaire.

Au sein de la Fondation Lombard Odier, nous sommes convaincus que la finance innovante est une démarche très judicieuse pour lever des fonds de philanthropes, comme en témoigne la première transaction de ce genre que nous avons coparrainée avec le CICR en 2017.

Le Programme d’investissement à impact humanitaire (PHII) – aussi appelé obligation à impact humanitaire (HIB) – est un mécanisme de financement axé sur le résultat, dans le cadre duquel 22 millions d’euros levés auprès d’investisseurs privés ont été mis à la disposition du CICR sur une période de cinq ans. Ce projet mis en œuvre au travers d’engagements au Nigeria, au Mali et dans la République démocratique du Congo, permettra de construire et de faire fonctionner trois centres de réhabilitation physique.  Le CICR gère déjà 139 projets de réhabilitation physique dans 34 pays. Ils viennent en aide à plus de 330’000 personnes en leur offrant des prestations de physiothérapie et des aides à la mobilité (chaises roulantes et membres artificiels).

une évolution radicale, innovante mais aussi logique pour le CICR

Pour le CICR, cette transaction a été une opportunité de tester un nouveau modèle économique conçu pour mieux venir en aide aux personnes en détresse. Selon Peter Maurer, Président du CICR, elle participe d’une « évolution radicale, innovante mais aussi logique pour le CICR ».

pour nous contacter.

Dr Maximilian Martin Global Head of Philanthropy

Veuillez saisir votre nom de famille.

Veuillez saisir votre prénom.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Veuillez choisir une catégorie.

Veuillez composer votre message.

Un problème est survenu, votre message n'a pas été envoyé.