RE-Wave3_LOcom-Articles-Hacked.jpg

Où investir ? Il suffit de Googler !

Selon les données du mois de juillet 2017, 86,83 % des recherches sur Internet étaient effectuées via Google, leader des moteurs de recherche. Est-ce que les résultats de ces recherches pourraient être utilisés pour prendre de meilleures décisions d’investissement ?

Une étude menée par des économistes en 2013 s’est penchée sur les données Google Trends fournies pour le terme « dette » entre 2004 et 2011. Selon leur hypothèse, une diminution des recherches sur ce terme prédirait une hausse du cours de l’indice Dow Jones Industrial Average (DJIA) et inversement. A partir de cette hypothèse, ils ont élaboré une stratégie d’investissement en utilisant les données pertinentes de Google Trends récoltées à cette période et en suivant la performance réelle du DJIA. Les chercheurs ont examiné comment l’utilisation d’une telle stratégie affecterait un portefeuille donné. Ils ont ainsi découvert que la stratégie Google Trends aurait fait progresser sa valeur de 326 %1.

Naturellement, tout examen rétrospectif fonctionne à merveille pour analyser le passé. Une fois la crise financière derrière nous et ses causes analysées de manière exhaustive, il est surement plus facile aujourd’hui qu’à l’époque, de prétendre que si des personnes font des recherches sur le mot « dettes » cela signifie des bouleversements majeurs à venir sur le marché.

Tete2_Articles.jpg

Cette étude démontre plutôt la capacité des données Google Trends à constituer un indicateur exceptionnel des évolutions futures du marché, à condition de savoir quoi chercher. En réalité, une stratégie d’investissement active fondée sur les données Google Trends pourrait se révéler un peu plus complexe à mettre en œuvre. Une approche plus prudente consisterait peut-être à utiliser Google Trends pour déterminer quels investissements éviter. En d’autres termes, en cas de pic de recherches sur un certain titre, placer son argent ailleurs serait sans doute préférable.

Prédire l’évolution du marché boursier revient en réalité à prédire le comportement humain, c’est-à-dire anticiper si les courtiers vont acheter ou vendre une action en particulier. 

1 https://www.nature.com/articles/srep01684.pdf

 

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Lombard Odier (Europe) S.A., un établissement de crédit agréé et réglementé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg. La publication de document de marketing a été approuvée par chacune de ses succursales opérant dans les territoires mentionnés au bas de cette page (ci-après « Lombard Odier »).

En savoir plus.