Entrepreneurs : comment optimiser son patrimoine à l’approche de la retraite

in the news

Entrepreneurs : comment optimiser son patrimoine à l’approche de la retraite

Article publié dans Indices, (L’AGEFI), en octobre 2018, par Stéphane Pedraja

Chaque entrepreneur dédie sa vie et son énergie à son entreprise. Le temps qu’il dévoue à sa société ne lui permet pas toujours de se consacrer aux subtilités de la gestion de son patrimoine ni de concevoir la bonne planification pour organiser ses actifs. À l’approche de la retraite, il est essentiel pour les entrepreneurs de faire un point stratégique sur leur patrimoine privé et professionnel, afin de créer de la valeur et préparer un avenir de qualité.


Le danger des liquidités excédentaires au bilan

La rémunération de l’entrepreneur fait l’objet d’arbitrages : salaire, bonus, dividende, ou tous à la fois, tout en veillant à l’imposition générée par ses revenus. Les gestionnaires de fortune observent régulièrement que les entrepreneurs ont tendance à ne pas profiter pleinement de ce que l’entreprise peut leur offrir en terme de revenu, car cela génère de la fiscalité. In fine, de nombreuses sociétés se retrouvent avec des liquidités excédentaires au bilan, inutiles à l’exploitation. Au moment de la cession, ces liquidités peuvent avoir une conséquence négative sur la valorisation de l’entreprise. En effet, 10 millions de francs de trésorerie au bilan de l’entreprise pourraient ne valoir que 6,5 millions selon les évaluations lors de la cession. L’entrepreneur, qui se focalise sur le bon fonctionnement de son entreprise, n’a souvent pas conscience que ces liquidités non utiles à l’exploitation peuvent générer une conséquente dépréciation de valeur.
 

L’entrepreneur, qui se focalise sur le bon fonctionnement de son entreprise, n’a souvent pas conscience que ces liquidités non utiles à l’exploitation peuvent générer une conséquente dépréciation de valeur.


Avant toute cession, l’optimisation de la structure du bilan de l’entreprise est clé. Le gestionnaire de fortune va aborder le patrimoine de l’entrepreneur de façon globale, ses avoirs privés et professionnels, en intégrant notamment une gestion fiscalement efficiente, dont l’un des outils est la prévoyance professionnelle. Cette dernière, souvent perçue comme un coût par les entrepreneurs, est pourtant une source d’optimisation de la valorisation de l’entreprise et du patrimoine privé de l’entrepreneur, offrant des avantages économiques considérables. L’entrepreneur est par exemple en mesure de procéder à des versements volontaires supplémentaires, appelés communément « rachats », dans sa caisse de pension. L’effet est double puisque ces rachats sont en principe intégralement déductibles de l’impôt sur le revenu et augmentent le capital de prévoyance exonéré de toute charge fiscale (impôt sur le revenu et la fortune) L’anticipation est ici cruciale, car ces rachats doivent être planifiés dans le temps et respecter quelques contraintes légales.


Fidéliser son personnel hautement qualifié

La prévoyance est également un outil extrêmement efficace pour fidéliser son personnel hautement qualifié. Dans les métiers à forte valeur ajoutée, la compétition pour attirer et fidéliser des dirigeants et hauts cadres est soutenue. Si le salaire reste l’outil privilégié, un plan de prévoyance attractif est une ressource supplémentaire qui ne coûte peu ou pas d’argent à l’entrepreneur tout en offrant à ses salariés une valorisation de leur patrimoine nette d’impôts, en particulier dans la partie sur-obligatoire du 2e pilier. En dotant votre entreprise d’un plan 1E, vous offrez aux hauts salaires de l’entreprise (revenus annuels dépassant les 126900 francs) la possibilité de choisir en toute transparence la stratégie de placement de leurs avoirs de retraite. Un maximum de 50% d’actions est autorisé, le reste se déclinant entre obligations, placements alternatifs et immobilier. Ils perçoivent l’intégralité du rendement réalisé et assument la complète responsabilité individuelle en cas de moins-values. Il s’agit d’un plan personnel, individuel non soumis aux règles de collectivité de la prévoyance de base. Tout plan de prévoyance comprend également la possibilité de rachats dans la caisse de pension, réduisant sensiblement les impôts des collaborateurs en comblant les années manquantes de cotisations.
 

Si le salaire reste l’outil privilégié, un plan de prévoyance attractif est une ressource supplémentaire qui ne coûte peu ou pas d’argent à l’entrepreneur tout en offrant à ses salariés une valorisation de leur patrimoine nette d’impôts, en particulier dans la partie sur-obligatoire du 2e pilier.


Gestion de fortune fiscalement efficiente

Votre gérant de fortune, avec sa vision consolidée de la gestion du portefeuille personnel et celle du compte de prévoyance, va procéder aux arbitrages pour obtenir le meilleur rendement global après impôt. Cette stratégie de placement composée de différentes « poches d’investissements » permettra d’allouer les produits en fonction de leurs dividendes ou de leur gain en capital avec pour objectif final, une ventilation efficiente des avoirs, selon leurs caractéristiques fiscales. L’analyse de chaque silo, fortune mobilière, immobilière et prévoyance, permettra de les optimiser individuellement pour in fine, harmoniser l’ensemble du patrimoine en recherchant le meilleur rendement après impôt. L’ensemble des mesures décrites, bien orchestré et planifié dans le temps, est un puissant accélérateur de la croissance du patrimoine de l’entrepreneur.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après «"Lombard Odier"»). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. 

En savoir plus.