Repenser la technologie pour réduire notre impact environnemental

corporate

Repenser la technologie pour réduire notre impact environnemental

Entretien avec Geoffroy de Ridder, Head of Technology & Operations, et Richard Denglos, Head of IT Infrastructure

Chez Lombard Odier, nous savons que la technologie est un catalyseur ou un inhibiteur de la soutenabilité selon l’utilisation que nous en faisons. C’est la raison pour laquelle elle est depuis longtemps au cœur de nos efforts de soutenabilité. En tant que fournisseur de technologie, nous aidons nos sociétés technologiques clientes à gérer leurs activités de façon responsable et soutenable en s’appuyant sur nos solutions bancaires efficientes et sûres.

Regardez l’entretien pour en savoir plus sur la façon dont nous repensons la technologie afin d’atténuer notre impact environnemental :

Le service Technologie et Opérations (T&O) joue également un rôle important sur notre chemin vers la soutenabilité au travers de diverses initiatives.

Chez Lombard Odier, nous savons que la technologie est un catalyseur ou un inhibiteur de la soutenabilité selon l’utilisation que nous en faisons

Par exemple, sachant qu’à ce jour l’équivalent de USD 60 milliards d’appareils électroniques ont été jetés dans le monde, T&O a fait des déchets électroniques une priorité.  Dans une optique de recyclage et de réutilisation, Lombard Odier fait ainsi don de nombreux appareils électroniques à des organisations caritatives, comme l’Association d’Appui et de Formation aux Initiatives de Développement, mission en RDC (ASSAFI), Uganda Connect, Actions et Travail Social Hors Murs (BUPP) et des projets humanitaires organisés par des écoles locales. Dans d’autres régions, nous veillons à ce que les fabricants reconditionnent et réutilisent les appareils dont nous n’avons plus besoin. Ces initiatives permettent de réduire l’extraction de minéraux et la fabrication de nouveaux produits, tout en favorisant la transition vers une économie CLIC™.

T&O s’emploie également à optimiser la consommation d’énergie chez Lombard Odier. Par exemple, environ 98% de nos serveurs sont aujourd’hui virtualisés. Autrement dit, nous exploitons plusieurs serveurs sur le même équipement, ce qui nous permet d’utiliser moins de matériel et de réduire notre consommation d’énergie. Nous stockons ce matériel dans des armoires spécialisées, que nous appelons « chalets », conçues pour favoriser la circulation de l’air et ainsi limiter le volume d’énergie nécessaire au refroidissement.

Parallèlement, nous bloquons environ 90 millions de spams chaque année, ce qui, en plus de nous éviter d’avoir à lire ces courriers indésirables, est également favorable à l’environnement : l’empreinte carbone d’un e-mail est sensiblement égale à celle d’un petit sac en plastique. Chacun de nos employés reçoit néanmoins 127 e-mails par jour en moyenne, pour des émissions de carbone équivalant à un trajet de 13 km en voiture. Pour cette raison, nous insistons sur l’utilisation de la messagerie afin d’assurer une plus grande intentionnalité dans l’envoi des e-mails.

Nous sommes sur le point de lancer un programme d’informatique verte qui réunira toutes ces mesures et d’autres efforts au sein d’une même initiative représentant notre volonté de réduire l’impact environnemental de nos technologies.

Ces initiatives permettent de réduire l’extraction de minéraux et la fabrication de nouveaux produits, tout en favorisant la transition vers une économie CLIC™

Le nouveau siège social de Lombard Odier, en cours de construction à Genève, a lui aussi été conçu dans une optique d’informatique verte. Une fois achevé, ce bâtiment, équipé de diverses technologies innovantes visant à améliorer notre efficacité énergétique, optimiser la qualité de l’air et de la lumière et à réduire les déchets notamment, sera l’expression de notre engagement envers la soutenabilité.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.