L’engagement des femmes en faveur de l’investissement durable offre des opportunités

corporate

L’engagement des femmes en faveur de l’investissement durable offre des opportunités

Les pratiques commerciales non durables se font au détriment des actionnaires et des parties prenantes – mais aussi au détriment de la société et de l’environnement.

Lors de notre récent événement qui s’adressait spécifiquement aux femmes, le public a découvert comment les investissements durables doivent être considérés, non seulement dans le contexte de la protection de l’environnement, mais aussi en tenant compte des facteurs sociaux.

Nathalie Haym, spécialiste senior de portefeuilles clients chez Lombard Odier, a déclaré lors de l’événement « Investieren von Frau zu Frau » que de mauvaises pratiques commerciales telles que l’absence de gouvernance ou la négligence opérationnelle finissent par se répercuter sur les actionnaires avant de s’étendre aux sociétés en général.

Les quelque 35 participants à l’événement ont découvert les détails de notre engagement en faveur de l’investissement durable, qui est pour nous l’avenir de l’investissement. L’investissement dans des entreprises engagées en faveur d’un avenir durable profitera à l’ensemble de la société selon nous.

Durant la conférence, Nathalie Haym a expliqué que les changements dans la société liés à la croissance démographique, à la rareté des ressources, au réchauffement climatique, aux inégalités sociales et à la numérisation comportent des risques, mais offrent aussi de possibles chances. Par exemple, on estime que d’ici 2040, il faudra investir 100 000 milliards de dollars dans l’infrastructure et, comme de nombreux gouvernements n’en ont pas les moyens, les partenariats public-privé devraient augmenter.

Les pratiques commerciales non durables se font au détriment des actionnaires et des parties prenantes – mais aussi au détriment de la société et de l’environnement.

Chez Lombard Odier, notre philosophie d’investissement repose sur un système à trois piliers, qui analyse en détail la durabilité des modèles financiers, les pratiques commerciales et les modèles d’affaires des entreprises.

Sandra Müller, gérante de fortune senior chez Lombard Odier, a déclaré que l’événement annuel connaît une popularité croissante. « Le fait qu’il y ait eu tant d’intérêt pour l’événement que nous avons dû mettre des femmes sur liste d’attente montre la prise de conscience et l’intérêt croissants au sujet de la durabilité – les femmes semblent particulièrement engagées à cet égard », a-t-elle dit.

La richesse privée détenue par les femmes a augmenté considérablement ces derniers temps. Selon un rapport du Boston Consulting Group, cette richesse est passée de 34’000 à 51’000 milliards de dollars entre 2010 et 2015. Ce chiffre devrait atteindre les 72’000 milliards de dollars d’ici l’année prochaine.

La richesse privée détenue par les femmes a augmenté considérablement ces derniers temps.

Les choix d’investissement des femmes montrent qu’elles s’intéressent particulièrement aux questions sociales et environnementales. Des études récentes indiquent qu’une majorité d’entre elles souhaitent investir dans des organisations qui contribuent à la promotion du bien-être social. Il semble que cela soit également une particularité des investisseurs de la génération du millénaire, qui accordent une grande importance au contexte social des entreprises lors de leurs choix de placement.

Ces deux groupes – les femmes et la génération du millénaire – investissent clairement dans le but d’avoir un impact positif sur la société et pas uniquement pour générer du profit.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.