L’économie américaine se reconstruit et les marchés se renforcent alors que le Covid-19 touche à sa fin

corporate

L’économie américaine se reconstruit et les marchés se renforcent alors que le Covid-19 touche à sa fin

Stéphane Monier - Chief Investment Officer<br/> Lombard Odier Private Bank

Stéphane Monier

Chief Investment Officer
Lombard Odier Private Bank
Samy Chaar - Chef économiste

Samy Chaar

Chef économiste

Alors que 2020 est derrière nous et que les programmes de vaccination nous rapprochent d’une sortie de l’impasse du Covid-19, il est temps de réfléchir à l’avenir et aux contours de l’environnement d’investissement. Dans un contexte de valorisations élevées, les investisseurs devraient-ils rester investis dans les actions ? Devrions-nous envisager d’investir dans les cryptomonnaies ? Ou plutôt miser sur les nouvelles opportunités liées aux dépenses d’infrastructure aux Etats-Unis ?

Ces questions étaient au cœur de notre dernier webinaire « Rethink Perspectives » de Lombard Odier. Certains de nos experts y ont exposé leur point de vue sur l’avenir à court et à long terme et sur les tendances clés émergentes pour les investisseurs.

 

Un vent nouveau souffle aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, le changement est enfin en marche, tant sur le plan social que structurel. Un plan d’investissement d’USD 4’000 milliards dans les infrastructures et la protection sociale pourrait permettre de réparer les fractures sociales exacerbées suite à la grande crise financière de 2008/2009. Pour Samy Chaar, Chef économiste de Lombard Odier, les projets de dépenses dans le réseau routier, l’emploi, les salaires et l’éducation constituent une mesure positive et progressiste, après des décennies de sous-investissement aux Etats-Unis.

En vue de l’ère post-Covid, l’administration Biden prévoit de débourser USD 2’200 milliards pour investir dans des infrastructures et une enveloppe de USD 1’800 milliards consacrée à un « American Families Plan », un programme qui investira dans l’éducation, la garde d’enfants et les congés parentaux payés. Après des années de délabrement des infrastructures et de déséquilibre de la société, cet investissement est le bienvenu. 

Après des années de délabrement des infrastructures et de déséquilibre de la société, cet investissement est le bienvenu

« Il s’agit d’un plan très ambitieux et, à certains égards, d’une véritable révolution fiscale. Les Américains ont le pied sur l’accélérateur. Il nous semble que le risque en vaut la chandelle. Les bénéfices des nouveaux programmes de dépenses sociales, axés sur l’emploi, l’éducation, la productivité et Medicare, l’emportent clairement sur les coûts », a déclaré M. Chaar.

Les infrastructures américaines sont en piteux état. Faisons le parallèle avec une maison construite dans les années 50 : elle gaspille de l’énergie, les murs risquent de s’effondrer et elle a besoin d’être rénovée. Les Américains investissent sur leur propre sol et ce plan cible un domaine souffrant d’un sous-investissement chronique. L’administration Biden souhaite en outre éviter de répéter les erreurs des précédentes politiques d’austérité qui ont conduit à une stagnation de la croissance et à un accroissement des inégalités.

Il s’agit d’un plan très ambitieux et, à certains égards, d’une véritable révolution fiscale. Les Américains ont le pied sur l’accélérateur. Il nous semble que le risque en vaut la chandelle…

L’année sur les marchés

La reprise des marchés financiers va-t-elle se poursuivre en 2021 ? Nous sommes optimistes quant aux marchés actions et préférons les actifs risqués aux obligations de haute qualité. Par ailleurs, les investisseurs devraient être prudents à l’égard de l’or sur le court terme. Dans les 12 à 15 prochains mois, les rendements américains devraient atteindre 2,5%1. Selon notre Chief Investment Officer, Banque Privée, Stéphane Monier, les valorisations des actions sont élevées, stimulées par les anticipations d’une forte reprise et par l’activité des investisseurs particuliers. Cela ne constitue pas un signal de vente, et nous pensons que les cours resteront élevés dans un avenir immédiat, soutenus par de solides bénéfices par action. 

Nous sommes optimistes quant aux marchés actions et préférons les actifs risqués aux obligations de haute qualité. Par ailleurs, les investisseurs devraient être prudents à l’égard de l’or sur le court terme

« Nous pensons que les valorisations vont rester élevées pendant un certain temps, car les entreprises vont publier de meilleurs résultats dans le courant de 2021. Au cours du premier trimestre, les prévisions du consensus ont déjà été considérablement révisées », a-t-il précisé.

L’effet de la hausse attendue des taux réels américains à long terme se répercutera sur l’or, dont le cours devrait atteindre USD 1’600 l’once2 d’ici la fin de l’année.  Dès lors, où trouver des rendements pour les portefeuilles de nos clients ? Les obligations chinoises constituent une bonne piste. Cette classe d’actifs offre un rendement attractif et reste soutenue par de solides afflux de capitaux et des perspectives favorables pour le renminbi. « Nous avons constaté un changement d’attitude des autorités chinoises, qui mettent davantage de pression sur les entreprises d’Etat pour que celles-ci gèrent leur bilan et leur dette de manière plus professionnelle », explique Stéphane Monier.

La soutenabilité reste une thématique d’investissement centrale chez Lombard Odier. Elle pourrait, à notre sens, constituer une source importante de rendements ajustés au risque pour nos clients. La stratégie Natural Capital que nous avons lancée en novembre est déjà un succès – boostée par l’empressement des investisseurs à adhérer à notre vision de l’investissement soutenable. « Vous devez investir dans des entreprises qui apportent des solutions à la crise climatique ou qui modifient leur modèle d’affaires pour réduire leurs émissions de carbone. »

La stratégie Natural Capital que nous avons lancée en novembre est déjà un succès – boostée par l’empressement des investisseurs à adhérer à notre vision de l’investissement soutenable

Cryptomonnaies

L’un des effets de la cherté des marchés actions a été la flambée de certaines cryptomonnaies. Le bitcoin a connu un essor considérable depuis 2020. Nous pensons que les cryptomonnaies seront de plus en plus utilisées comme solution de paiement à l’avenir. Mais en tant qu’investissement, elles sont difficiles à évaluer. 

La technologie qui les sous-tend est intéressante. La blockchain, le registre virtuel qui stocke toutes les transactions en bitcoin, est une technologie intéressante et un domaine très prometteur. Frédéric Rochat, Associé-gérant de Lombard Odier, a affirmé que les cryptomonnaies seront bientôt un moyen de paiement et chez Lombard Odier, nous examinons et réfléchissons à la manière de participer à cette tendance.

La blockchain va révolutionner de nombreux domaines de la banque, la manière dont les back-offices sont structurés et offrir de nouveaux services à nos clients

« La blockchain est la technologie qui sous-tend le bitcoin. La blockchain va révolutionner de nombreux domaines de la banque, la manière dont les back-offices sont structurés et offrir de nouveaux services à nos clients », a-t-il déclaré. Dans la mesure où Lombard Odier n’est pas seulement un gestionnaire de fortune mais aussi un expert en technologie bancaire, nous cherchons toujours à investir dans les nouvelles technologies.

 

Une réouverture progressive

Les progrès sur le front vaccinal permettent d’espérer que les populations en Europe seront vaccinées d’ici le milieu de l’été. Cela signifie que les principaux blocs économiques seront en mesure de rouvrir véritablement leurs économies.

Chaque jour, les principales économies européennes, telles que l’Espagne, la France et l’Italie, vaccinent plus d’un demi pour cent de leur population. 

La reprise ne se fera pas rapidement, c’est évident. Et elle ne doit pas être considérée comme acquise. Pour autant, nous pensons que la confiance des marchés va se maintenir

« Au second semestre, les pays émergents devraient avoir progressé dans la vaccination, ouvrant la voie à une réouverture mondiale. Nous sommes au bout du tunnel, mais la longueur de ce tunnel dépendra des avancées de la vaccination », a expliqué Samy Chaar.

« La reprise peut ne pas être visible pour tous. Elle est encore fragile et inégale, d’autant plus que beaucoup de choses peuvent encore mal tourner. Néanmoins, nous devons reconnaître qu’une reprise se dessine. Nous commençons à nous affranchir du choc causé par le Covid. »

 

La voie à suivre pour reconstruire en mieux

La reprise ne se fera pas rapidement, c’est évident. Et elle ne doit pas être considérée comme acquise. Pour autant, nous pensons que la confiance des marchés va se maintenir. Et l’on constate déjà que les investisseurs se tournent vers des thèmes liés à la soutenabilité.

C’est à notre sens là que se joue l’avenir. En investissant dans les entreprises qui placent la soutenabilité au cœur de leurs activités pour aider à reconstruire en mieux, les investisseurs ont en belle partition à jouer.

1 Source : Bloomberg, calculs Lombard Odier.
2 Source : Datastream, Bloomberg, calculs Lombard Odier

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.