Lombard Odier Zurich poursuit sa croissance

corporate

Lombard Odier Zurich poursuit sa croissance

Felix Xaver Oeschger - Head Swiss Clients

Felix Xaver Oeschger

Head Swiss Clients

Lombard Odier a toujours valorisé la proximité géographique et humaine avec ses clients, avec aujourd’hui 25 bureaux dans le monde, dont cinq en Suisse. Créée en 1796 à Genève, notre Banque a commencé par s’ouvrir sur le canton de Vaud, avec un bureau lausannois dès 1882. Il y a 30 ans, et en plus de Zurich, nous nous implantions à Vevey. Plus récemment enfin, c’est à Fribourg que nous nous sommes installés, en 2008. Dans le paysage des banques privées suisses, nous sommes en effet l’une des banques qui compte proportionnellement le plus de clients domestiques, qu’il s’agisse de particuliers ou de familles, d’entrepreneurs ou d’indépendants. A l’occasion de cet anniversaire, nous avons rencontré Felix Oeschger, directeur de la clientèle privée à Zurich. 

Dans le paysage des banques privées suisses, nous sommes l’une des banques qui compte proportionnellement le plus de clients domestiques.

Qu’est-ce qui distingue le bureau de Zurich ?

En termes d’offre, nous proposons toute la palette de l’expertise de la Banque, qu’il s’agisse d’investissement comme de planification patrimoniale. Il est important pour Lombard Odier d’avoir une continuité de service dans tout le pays, même si, bien sûr, chaque bureau a son identité propre en fonction de son écosystème local. Zurich est la plus grande place financière en Suisse et joue un rôle de premier plan dans la gestion de fortune. Cette région offre des perspectives de croissance intéressantes et fait preuve d’un dynamisme économique remarquable, que nous accompagnons. Que ce soit avec des représentants de grandes entreprises, mais aussi avec le tissu dense de petites et moyennes entreprises locales.


Comment se manifeste la croissance de vos activités ?

Ces dernières années, nous avons mis en place un plan stratégique pour étendre notre présence à Zurich et mieux faire connaître nos équipes et nos compétences. Nous avons enregistré une belle croissance de nos montants sous gestion et avons désormais une certaine taille critique. Au cours des cinq dernières années, une vingtaine de collaborateurs ont été engagés, ce qui porte à plus de 100 l’effectif du bureau de Zurich et en fait le second bureau suisse, après le siège.

Nous avons enregistré une belle croissance de nos montants sous gestion et avons désormais une certaine taille critique.

Comment la banque se positionne-t-elle aujourd’hui sur la place financière zurichoise? Quels types de clients servez-vous ? 

Nous nous distinguons par notre modèle de gouvernance indépendant, avec nos sept Associés-gérants, à la fois propriétaires et dirigeants. Nous avons par ailleurs une approche très ciblée, ce qui nous confère une grande expertise, en nous consacrant exclusivement à la gestion de fortune. Lombard Odier est également reconnu en matière d’investissements durables et de durabilité d’entreprise, et peut se prévaloir de la certification B Corp, reconnue au niveau international. Cette expertise et notre ADN de banque entrepreneuriale attirent particulièrement les entrepreneurs et autres professionnels indépendants, ainsi que les particuliers sensibles à ces sujets. Par ailleurs, au niveau des mandats discrétionnaires, nous disposons d’un taux de délégation de la gestion parmi les plus élevés du marché, ce qui témoigne de la confiance de nos clients.

Lombard Odier est également reconnu en matière d’investissements durables et de durabilité d’entreprise, et peut se prévaloir de la certification B Corp, reconnue au niveau international.

Lombard Odier a élargi son offre en Suisse ces dernières années, notamment dans la prévoyance. Quel en est le bilan à Zurich?

Les entrepreneurs et les indépendants apprécient particulièrement les conseils que nous pouvons fournir dans ce domaine. Nous avons considérablement étendu nos compétences à Zurich en ce sens et avons renforcé notre expertise dans la planification patrimoniale l’an dernier. Pour nous, il est essentiel d’avoir une approche holistique du patrimoine et un accompagnement à long terme. Au niveau national, le fait que nous ayons dépassé cette année le seuil d’un milliard de francs suisses d’avoirs de prévoyance gérés pour nos clients est un signal très positif. Nous pouvons également compter sur le réseau du Groupe, avec des institutions de prévoyance partenaires des deux côtés de la Sarine.


Quelles tendances voyez-vous se dessiner pour l’avenir ?

Je vois trois tendances fortes, au sein de la clientèle comme dans notre métier au quotidien: la digitalisation, la personnalisation et l’investissement durable. Pour ce qui est de la personnalisation, notre philosophie est depuis toujours axée sur le sur mesure. Mais je pense que nous pourrons aller encore plus loin dans l’expérience et le service proposé grâce à la digitalisation. Lombard Odier investit dans le développement de ses propres solutions technologiques depuis plus de 25 ans.

Je vois trois tendances fortes, au sein de la clientèle comme dans notre métier au quotidien: la digitalisation, la personnalisation et l’investissement durable.

Cette expertise digitale a d’ailleurs fait récemment l’objet de plusieurs récompenses à un niveau international, ce qui me réjouis pour l’avenir. Enfin, la durabilité est aussi un thème qui va se renforcer à l’avenir, et là encore, je pense que nous avons une légitimité. Nous avons développé notre méthodologie d’analyse ESG1 il y a plus de 20 ans déjà, et ces dernières années nous avons beaucoup perfectionné et entendu cette expertise. Nous sommes convaincus que la durabilité est un principe clé d’investissement à long terme, et qu’elle sera une source de rendements futurs.

1 critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.