Résorber l’écart

LOcom_AuthorsLO-POD.png   Patrick Odier
Associé-gérant Senior


La valeur du Forum économique mondial est sa capacité unique à rassembler les États, les ONG, les institutions académiques, les entreprises et la société civile, dans un esprit de collaboration et d’innovation. Si nous voulons parvenir à « Créer un avenir commun dans un monde fracturé », il est impératif que ces différentes parties établissent des ponts entre elles.

Ainsi, demandons-nous par exemple, de quelle manière les investisseurs contribueraient à relever les défis sanitaires majeurs ? A mon avis, cela passe par un investissement dans notre société. Les États ne sont pas en mesure de le faire seuls. En tant qu'investisseurs et philanthropes, nous avons ici un rôle essentiel à jouer.
 

L'éducation des filles est l'une des armes les plus puissantes contre le VIH.                                      


Le Fonds mondial, qui finance des initiatives visant à réduire l'inégalité entre les sexes dans l'éducation et à soutenir la scolarisation des filles, appelle cela un « vaccin social ».

Pour sa part, l’investissement représenterait une sorte d’« injection sociale », sous la forme de contributions en capital, qui permettrait au Fonds mondial d’accroître son impact en touchant plus de personnes, en maintenant un plus grand nombre de filles scolarisées et en sauvant des vies.
 

En effet, les programmes soutenus par le Fonds mondial ont sauvé 22 millions de vies depuis son lancement en 2002.


Grâce à son action, 11 millions de personnes reçoivent un traitement antirétroviral contre le VIH, 17,4 millions de personnes ont été traitées contre la tuberculose et 795 millions de moustiquaires ont été distribuées.

Je suis convaincu que nous pouvons gagner ce combat. A échelle mondiale, le nombre de décès liés au paludisme a chuté de 60% entre 2002 et 2015, épargnant plus de six millions de vies. C'est l'une des plus grandes réussites du XXIe siècle.

Cependant, chaque semaine, 7 500 jeunes femmes sont infectées par le VIH. Chaque année, 10,4 millions de personnes contractent la tuberculose, parmi lesquelles plus de 4 millions ne sont pas identifiées comme malades alors même que cette pathologie peut parfaitement être évitée et soignée.

Il reste beaucoup à faire et c'est là que notre « injection sociale » peut intervenir. Un manque à gagner de 20 milliards de dollars empêche le Fonds mondial de mettre en œuvre l’ensemble des stratégies approuvées entre 2017 et 2019.
 

Pour continuer à avancer, nous devons trouver le moyen d’impliquer le secteur privé dans la résorption de cet écart.


Lombard Odier et le Fonds mondial ont noué un partenariat stratégique afin d’apporter des solutions innovantes pour permettre à davantage de personnes de s’engager dans la lutte contre ces maladies. Dans un monde où chaque vie et chaque dollar compte, nous travaillerons ensemble afin que les investisseurs puissent partager leurs gains financiers avec des organisations comme le Fonds mondial.

bridginggap.png

Il est dans notre intérêt de le faire, non seulement comme citoyens de ce monde, mais aussi comme influenceurs.

Le Fonds mondial estime que les gains économiques potentiels résultant d’un investissement de 10,3 milliards de dollars pourraient atteindre 230 milliards de dollars. Chaque dollar ajouté à ce total accroîtrait non seulement notre impact sur les personnes et communautés touchées par ces maladies, mais aussi sur l’économie mondiale.
 

Je suis extrêmement encouragé de voir qu’en tant que communauté d’investisseurs, nous reconnaissons de plus en plus ce qui est bon pour la durabilité sociale peut aussi être bon pour la durabilité financière.


C’est une excellente nouvelle. Cela signifie qu’il est de plus en plus facile pour les investisseurs de bien faire et de faire du bien en même temps.

Ce sont souvent les personnes qui bénéficient directement de l'impact social positif généré par vos dollars qui évoquent le mieux ces réussites. Dans la vidéo qui suit, Zulu Siphiwe, 14 ans, démontre l'importance de maintenir les filles scolarisées pour réduire les taux d'infection par le VIH : https://www.theglobalfund.org/en/blog/2017-10-10-to-end-hiv-keep-girls-in-school/
 

1 Sur la base des coûts actuels et statiques des médicaments brevetés
Sources : Fonds mondial, ONUSIDA, Partenariat Halte à la tuberculose, Partenariat Faire reculer le paludisme, TheGlobalFight.org.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.