DYSFUNCTIONAL - la durabilité s’invite entre art et design

rethink sustainability

DYSFUNCTIONAL - la durabilité s’invite entre art et design

Notre exposition DYSFUNCTIONAL organisée en partenariat avec la Carpenters Workshop Gallery propose un parti pris sur l’art et le design. Dévoilée lors de la Biennale et située au Ca’ d’Oro, l’un des plus prestigieux palais vénitiens, l’exposition aspire à instaurer un dialogue avec l’histoire de la ville et à redéfinir les approches de l’art contemporain. DYSFUNCTIONAL met en lumière des questions de fond : Qu’est-ce que l’art ? Qu’est-ce que le design ? En abolissant les frontières entre art et design, 22 artistes émergents et internationaux ont créé des œuvres d’art sur mesure destinées à présenter les liens unissant l’art et le design.

En abolissant les frontières entre art et design, 22 artistes émergents et internationaux ont créé des œuvres d’art sur mesure destinées à présenter les liens unissant l’art et le design.

Construite au XVe siècle, le Ca’ d’Oro est un magnifique exemple d’architecture gothique hébergeant d’inestimables chefs-d’œuvre, tels que la Crucifixion de Jan van Eyck et le Saint Sébastien d’Andrea Mantegna. Dans ce palais rénové par le baron Franchetti, son propriétaire au XVIIIe siècle, les œuvres d’art se situent au tournant d’une époque de changements majeurs : la Renaissance. Une période où l’avènement de la technologie et les nouvelles philosophies ont changé la donne.

Aujourd’hui, la durabilité est un mouvement de prise de conscience sociale qui prend de l’ampleur dans tous les domaines. De nombreux artistes ont mis leurs talents à profit pour aborder les enjeux qui menacent notre existence même, un thème récurrent de la Biennale et de l’exposition DYSFUNCTIONAL.

Aujourd’hui, la durabilité est un mouvement de prise de conscience sociale qui prend de l’ampleur dans tous les domaines.

Virgil Abloh rend hommage à Venise

Créateur de mode et artiste de la Carpenters Workshop Gallery, Virgil Abloh a rendu un extraordinaire hommage à Venise dans le cadre de DYSFUNCTIONAL. Sur la terrasse du Ca’ d’Oro, l’artiste met en scène la montée des eaux qui menace la cité des Doges à travers une série de meubles en bronze appelée « Acqua Alta ». L’inclinaison des chaises et de la lampe donne l’impression qu’elles peuvent être englouties à tout moment par la montée des eaux. La démarche artistique vise à mettre l’accent sur notre « monde si précieux » et les préoccupations croissantes soulevées par le changement climatique et le réchauffement de la planète.

Le message de l’artiste est sans ambages : « cette terre ne nous est pas acquise » et nous faisons partie d’un réseau biologique complexe. Nous avons un rôle à jouer et ces objets constituent un puissant porte-voix pour relayer ce message.

La démarche artistique vise à mettre l’accent sur notre « monde si précieux » et les préoccupations croissantes soulevées par le changement climatique et le réchauffement de la planète.

 


La pollution plastique dénoncée à travers un lustre

Le célèbre artiste britannique Stuart Haygarth a sillonné les côtes de son Angleterre natale à la recherche d’objets jetés ou oubliés pour créer son « lustre en plastique » haut en couleur. Son ambition était d’utiliser des objets triviaux pour créer une œuvre d’art qui, en plus d’être fonctionnelle, livre un message dérangeant : nous devons impérativement repenser notre manière de consommer, de réutiliser et de recycler pour garantir notre prospérité future.
 

CWG-Dysfunctional_ArticleLOcom_Haygarth.jpg
 

Introduire la nature dans l’espace intérieur

Nacho Carbonell est un artiste connu pour son utilisation d’éléments naturels. Son œuvre est présentée dans la magnifique cour en mosaïque, mais également dans tout le Ca’ d’Oro. Son ambition était de dialoguer avec l’atmosphère du palais et Venise elle-même. Comment ne pas tomber sous le charme de ses structures épiques en forme d’arbres qui s’étendent dans tout le palais ? La volonté de Carbonell d’amener la nature jusqu’au spectateur est brillamment exécutée. Pour l’artiste, l’expérience émotionnelle de son œuvre est de la plus haute importance. Le visiteur doit avoir l’impression de « marcher dans une forêt ». Connu pour façonner des œuvres à partir d’objets débusqués autour de son atelier en Hollande, Carbonell rend un véritable hommage à la nature. 

Le cycle sans fin

Délicatement juxtaposée à la Crucifixion d’Andrea Mantegna, l’installation lumineuse féerique de Studio Drift fait écho au rapport entre nature et technologie. Chaque lampe comprend un pissenlit soigneusement fixé à une LED. Le pissenlit semble être une fleur fragile, mais est étonnamment robuste et nous rappelle la nature cyclique de la vie. Fragile Future Chandelier symbolise notre besoin d’être en contact avec la nature malgré l’omniprésence de la technologie.


Le point de vue des artistes

A sa manière, DYSFUNCTIONAL repense le rôle de l’art et du design dans le contexte de la scène artistique contemporaine. Mais le message de durabilité va au-delà, de nombreux artistes nous invitant à réfléchir sur notre propre existence.

Le message de durabilité va au-delà, de nombreux artistes nous invitant à réfléchir sur notre propre existence.

Un message ressort clairement dans les exemples ci-dessus : le fil conducteur qui nous unit tous est la nature. La nature est même présente, de façon plus subtile, dans des œuvres telles que les punching-balls de Michèle Lamy intitulés What are we fighting for?, qui somment le visiteur d’être pugnace et de lutter contre l’injustice. De même, les frères Campana ont créé une installation faite de matériaux durables comme le raphia et les feuilles de palmier séchées, clin d’œil à la nature, tandis que l’ode à l’océan de Mathieu Lehanneur interroge sur notre relation fugace avec les vagues et l’eau, ainsi que sur la responsabilité de l’artiste envers la planète.
 

CWG-Dysfunctional_ArticleLOcom_Lamyland.jpg


Les designers de DYSFUNCTIONAL ont intégré la durabilité dans leurs œuvres extraordinaires ou réagi aux externalités imminentes qui nous menacent tous, une démarche qui prend une résonnance particulière dans le contexte de la montée des eaux à Venise.

Voyez par vous-même ! L’exposition DYSFUNCTIONAL est à visiter jusqu’au 24 novembre au Ca’ d’Oro.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.