Publication de la première évaluation de la vitalité du secteur philanthropique lémanique

communiqués de presse

Publication de la première évaluation de la vitalité du secteur philanthropique lémanique

Plusieurs institutions académiques, fondations et partenaires du secteur philanthropique, ont dévoilé aujourd’hui une étude pionnière dans le domaine de la philanthropie, consacrée à la vitalité du secteur philanthropique dans l’arc lémanique, à l’initiative de la Fondation Lombard Odier.

L’étude intitulée Faire mieux, plus efficacement : mesurer et améliorer la vitalité philanthropique, réalisée à l’occasion du 15ième anniversaire de la Fondation Lombard Odier, fait suite à l’étude de 2010, intitulée Initiative pour la dynamisation de la philanthropie en Suisse.

Le partenariat initié dans le cadre de cette étude est une illustration de « l’esprit de Genève », et s’inscrit dans la continuité de l’approche pionnière de Lombard Odier en matière de philanthropie. 

S’appuyant sur une analyse exhaustive de données quantitatives et qualitatives, ainsi que sur un cadre global intégrant les différents indicateurs de la vitalité philanthropique, elle fait le point sur l’état du secteur philanthropique dans l’arc lémanique, et identifie également les opportunités stratégiques pour renforcer encore le dynamisme du secteur.

Reflet de la diversité de la région et de ses organismes, l’étude est le fruit d’une collaboration entre le secteur privé, le monde universitaire, les gouvernements des cantons de Genève et de Vaud et le secteur philanthropique. Plusieurs fondations romandes et alémaniques ont financé ces travaux. Le Comité de pilotage du projet regroupe des représentants de la Fondation Lombard Odier, de SwissFoundations, de proFonds, du Centre en philanthropie de l’Université de Genève, du Center for Philanthropy Studies de l’Université de Bâle, de FSG et de la Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation du canton de Genève.

Parmi ses principales conclusions, l’étude souligne la très forte confiance du public envers le secteur philanthropique de l’arc lémanique, ainsi qu’un système d’incitations fiscales propres à encourager les dons. Pour renforcer encore son attractivité, le secteur philanthropique lémanique bénéficierait d’une action stratégique visant à harmoniser les meilleures pratiques et procédures au niveau cantonal, à renforcer la transparence, promouvoir la formation des dirigeants et du personnel, accélérer la croissance des fondations abritantes et communiquer sur les besoins du secteur et les possibilités de stimuler sa vitalité. La constitution d’un groupement de bailleurs de fonds encourageant la vitalité du secteur philanthropique lémanique marquerait en outre une étape logique dans la coordination de ces actions.

Cette méthodologie nous permettra de définir désormais des stratégies concrètes pour renforcer la compétitivité et la viabilité du segment philanthropique, saisir les opportunités, notamment celles offertes par la transformation numérique et, enfin, d’orienter les ressources philanthropiques là où elles font la plus grande différence.

Le Comité de pilotage de l’étude considère cette évaluation comme la démonstration du bien-fondé de la mise en œuvre d’une nouvelle méthodologie d’appréciation de la vitalité philanthropique, qui pourrait être régulièrement répliquée à l’avenir, afin d’évaluer les progrès réalisés et mesurer les évolutions au fil du temps. Par ailleurs, l’intégration d’organisations alémaniques au sein du Comité de pilotage vise notamment à poser les jalons d’une future extension de l’étude à l’ensemble de la Suisse. 

Patrick Odier, Président de la Fondation Lombard Odier, a déclaré : « Nous sommes fiers d’avoir accompagné et soutenu ce projet-pilote comme incubateur. Nous espérons qu’il sera une source d’inspiration pour d’autres acteurs en leur permettant à leur tour de développer une approche stratégique au sein de leur propre écosystème philanthropique, qui pourrait être étendue à l’ensemble de la Suisse à l’avenir. Le partenariat initié dans le cadre de cette étude est une illustration de « l’esprit de Genève », et s’inscrit dans la continuité de l’approche pionnière de Lombard Odier en matière de philanthropie. »

Claudia Genier, Directrice adjointe de SwissFoundations, et François Geinoz, Président de proFonds, ont souligné à quel point « l’action philanthropique est essentielle pour une société équitable et durable au XXIe siècle. L’étude sur la vitalité du secteur représente une véritable avancée pour nous fournir des outils qui nous permettront d’améliorer sans cesse l’écosystème philanthropique. »

Henry Peter, Directeur du Centre en philanthropie de Genève, a déclaré : « A peine deux ans après le lancement du Centre, nous sommes heureux de proposer au sein de notre région un niveau de recherche et d’enseignement en philanthropie de qualité internationale. A travers ce projet, nous avons testé une méthodologie qui nous permet de faire avancer notre connaissance du secteur et des interactions entre ses acteurs. »

Pour Marc Pfitzer, Managing Director chez FSG : « Un pôle philanthropique lémanique est à la fois une aspiration et une réalité, en phase avec la tradition de pôle de solidarité humaine de la région. Pour évaluer la vitalité, il faut être rigoureux dans les mesures communes et apprendre à donner corps à cette vision. »

Alexandre Epalle, Directeur général, Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation, République et canton de Genève, a félicité l’équipe en charge du projet d’avoir su « mettre en lumière les principaux atouts du secteur philanthropique à Genève et dans l’arc lémanique, qui font la réputation de la région dans le monde entier. Ces recherches contribueront à professionnaliser plus encore le secteur, non seulement en maximisant l’impact pour les bénéficiaires, mais aussi en renforçant le dynamisme intellectuel et le développement durable de la région sur le plan économique et sur celui de l’innovation financière. »

Commentant la structure et les objectifs du projet, Maximilian Martin, Global Head of Philanthropy chez Lombard Odier, et Président du Comité de pilotage, a ajouté : « Cette méthodologie unique s’appuie sur les enseignements issus de la professionnalisation de la philanthropie ces dix dernières années. Elle nous permettra de définir désormais des stratégies concrètes pour renforcer la compétitivité et la viabilité du segment philanthropique, saisir les opportunités, notamment celles offertes par la transformation numérique et, enfin, d’orienter les ressources philanthropiques là où elles font la plus grande différence. »

L’intégralité de l’étude est consultable en ligne, à l’adresse www.philanthropic-vitality.ch.

Information Importante

Ce communiqué de presse a été rédigé par Banque Lombard Odier & Cie SA, une banque et un négociant en valeurs mobilières agréé et soumis à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent communiqué de presse est distribué à titre purement informatif et ne saurait constituer une offre ou une recommandation d’entretenir une relation avec Lombard Odier ni de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier.
Le présent document ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.
© Banque Lombard Odier & Cie SA – tous droits réservés