Repenser la philanthropie depuis 222 ans

corporate

Repenser la philanthropie depuis 222 ans

Dr Maximilian Martin - Global Head of Philanthropy

Dr Maximilian Martin

Global Head of Philanthropy

Le soir du 24 juin 1859, l’homme d’affaires suisse Henri Dunant arrivait à Solferino, en Italie du Nord, afin de rencontrer Napoléon III. L’Empereur de France y était basé alors qu’il dirigeait son armée contre les Autrichiens lors de la Deuxième guerre d’indépendance italienne, et Henri comptait obtenir son aide pour résoudre des difficultés qu’il rencontrait dans la conduite de ses affaires en Algérie, occupée par la France.

Cependant, une bataille avait eu lieu le même jour entre la coalition franco-sarde et l’armée autrichienne. A l’arrivée d’Henri, 23’000 soldats blessés, morts ou moribonds gisaient sur le champ de bataille, sans grand espoir d’assistance. Face à cette situation, Henri renonça à l’objet de son déplacement pour encourager les habitants de Solferino à aider les soldats encore en vie, organisant l’achat de matériel médical et coordonnant l’établissement d’hôpitaux de fortune. Point essentiel, Henri réussit à persuader la population de Solferino de s’occuper de tous les soldats, indépendamment de leur camp, et à convaincre l’armée française de libérer les médecins autrichiens qu’elle avait faits prisonniers de guerre.

A son retour à Genève, l’expérience d’Henri fit germer le livre Un souvenir de Solferino et l’idée d’une organisation neutre qui soignerait les soldats blessés de tout pays, ainsi qu’un accord international garantissant que le personnel médical et les hôpitaux de campagne ne seraient pas visés en temps de guerre. Avec l’aide d’Alexandre Lombard, l’un de nos fondateurs, et d’autres Genevois influents, Henri lança une campagne qui le mènera à la fondation du Comité International de la Croix Rouge et à l’adoption de la première Convention de Genève par douze pays et royaumes.

…notre fondateur lança une campagne qui le mènera à la fondation du Comité International de la Croix Rouge et à l’adoption de la première Convention de Genève par douze pays et royaumes.

 

Depuis lors, Lombard Odier a permis à la Croix Rouge de trouver des solutions de financement innovantes pour son activité humanitaire. L’an dernier, nous avons contribué à lancer une obligation à impact humanitaire de CHF 26 millions, soutenue par des gouvernements et des investisseurs privés et permettant de construire et faire fonctionner trois centres de réhabilitation physique de la Croix Rouge au Congo, au Mali et au Nigéria.

L’approche d’Henri Dunant lui a permis d’appliquer sa formidable ambition à un problème spécifique, mais la philanthropie peut prendre une multiplicité de formes. Que leurs ambitions soient grandes ou modestes, vastes ou spécifiques, les philanthropes ont un atout de taille selon nous : des capitaux conjugués à une réelle passion.

…les philanthropes ont un atout de taille selon nous : des capitaux conjugués à une réelle passion.

Identifier la cause correspondant le mieux à sa passion est donc une première étape importante pour tout philanthrope. Être réceptif à des partenariats peut aussi s’avérer judicieux, car ils sont susceptibles d’amplifier l’impact positif de la philanthropie. La technologie offre aujourd’hui de nouvelles manières d’utiliser les capitaux et d’apporter des changements positifs, là où ils sont nécessaires. Les philanthropes cherchant à maximiser leur efficacité devront en suivre l’évolution et être prêts à ajuster leur approche.

En tant que gérants de fortune, nous avons la mission d’aider les philanthropes à s’orienter dans cet environnement et à trouver les méthodes optimales pour transformer leur fortune et leur passion en actions qui contribueront à un monde meilleur. Tel est notre engagement envers nos clients et la société.

Information Importante

Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

En savoir plus.