La Fondation Lombard Odier remet le Prix des Voyages Extraordinaires qui récompense cinq projets évoluant entre spiritualité, artisanat et passion

La Fondation Lombard Odier remet le Prix des Voyages Extraordinaires qui récompense cinq projets évoluant entre spiritualité, artisanat et passion

La Fondation Lombard Odier a décerné le 18ème Prix des Voyages Extraordinaires à L’Abri – Espace culturel pour jeunes talents à Genève. Cinq projets de voyage, portés par sept jeunes en fin de scolarité post-obligatoire, ont été primés par le jury.

Ce mercredi 17 mai, la Fondation Lombard Odier a attribué le 18ème Prix des Voyages Extraordinaires. A cette occasion, elle a décerné cinq prix récompensant les projets de sept jeunes romands désireux de voyager à travers le monde à la découverte d’individus et de leur culture. « Entreprendre un Voyage Extraordinaire peut être un moment tout à fait important à l’aube de sa vie professionnelle. Le prix veut encourager le goût de la découverte et l’esprit d’entreprise des jeunes. Notre planète se révèle d’une infinie diversité, et nul mieux que la jeunesse avec sa curiosité, son regard frais et son goût pour l’aventure n’est capable de l’appréhender dans ses multiples facettes » explique Patrick Odier, Président de la Fondation Lombard Odier.

Peggy Bouchet, navigatrice et aventurière de renom, est également la marraine de l’édition 2017. C’est elle qui a remis les cinq bourses allant de CHF 2'500.- à CHF 6'500.-, pour que chaque jeune puisse réaliser son projet : « Je suis fière d’être la marraine du « Prix des Voyages Extraordinaires ». J’en partage les valeurs, l’esprit d’aventure, la curiosité, l’ouverture aux autres cultures et le partage. Dans ce climat ambiant parfois morose et anxiogène, il est plus important que jamais d’encourager les jeunes à cultiver leurs projets et à donner de l’ambition à leurs rêves ».

Créé à l’occasion du bicentenaire de Lombard Odier et lancé en 2000, le Prix de Voyages Extraordinaires a pour objectif d´encourager, chez les jeunes en fin de scolarité post-obligatoire, le sens de la découverte, une meilleure connaissance de notre environnement et de sa protection, ainsi que la reconnaissance de cultures et de peuples différents. Il trouve son origine dans un extrait du chapitre XII « De la Terre à la Lune », l’un des nombreux romans de Jules Verne. Dans cet ouvrage d’aventures, Lombard Odier est expressément cité parmi les souscripteurs à cette expédition imaginaire.

…Les souscriptions furent ouvertes dans les principales villes de l’Union pour se centraliser à la banque de Baltimore, 9, Baltimore street; puis on souscrivit dans les différents États des deux continents:

À Genève, chez Lombard, Odier et Ce;

Trois jours après le manifeste du président Barbicane, quatre millions de dollars étaient versés dans les différentes villes de l’Union…

Deux cent cinquante-sept francs, tel fut l’apport modeste de la Suisse dans l’œuvre américaine. Il faut le dire franchement, la Suisse ne voyait point le côté pratique de l’opération; il ne lui semblait pas que l’action d’envoyer un boulet dans la Lune fût de nature à établir des relations d’affaires avec l’astre des nuits, et il lui paraissait peu prudent d’engager ses capitaux dans une entreprise aussi aléatoire. Après tout, la Suisse avait peut-être raison.

Destiné à l’ensemble des jeunes de Suisse romande en fin de scolarité post-obligatoire, le Prix des Voyages Extraordinaires a enregistré pour l’édition 2017 la participation de 40 élèves pour un total de 25 dossiers présentés. « Le Prix est ouvert à tous les cantons romands. Nous constatons cependant une participation très majoritaire de Genève et principalement des collégiens, constate Olivier Maradan, Secrétaire général de la Conférence Intercantonale de l'Instruction Publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) et membre du jury. Nous souhaitons vivement que davantage de jeunes Vaudois, Valaisans, Fribourgeois, Neuchâtelois, Jurassiens et Bernois y participent pour l’édition 2018 ». L’ouverture des candidatures 2018 aura lieu à l’automne prochain (www.prixdesvoyagesextraordinaires.ch).

Palmarès du 18ème Prix des Voyages Extraordinaires (édition 2017)

1er prix : « A la rencontre d'artisans (Mongolie - Altaï) »
Tamara Bertoletti et Christophe Domec du Collège Calvin à Genève désirent partir à la rencontre d’artisans mongols. Ils voyageront à vélo avec la volonté de ne pas être simplement des spectateurs mais aussi des acteurs. Ils demeureront chez des artisans pour s’imprégner de leur savoir-faire, de leur habileté et de leurs réalisations. L’écriture, le dessin et la photographie leurs permettront de garder une trace de leurs rencontres mais aussi des pratiques auxquelles ils seront exposés.

2ème prix : « A la recherche du bonheur (un triptyque sur trois continents) »
Inspirée par le livre « Mange, Prie, Aime », Juliette Ruf du Collège de Saussure à Genève a décidé de partir étudier la notion de bonheur dans trois pays: l’Inde, la Nouvelle-Zélande et le Costa-Rica. Vivement intéressée par l’humain, elle souhaite étudier la psychologie à l’Université. La quête de bonheur est un thème qui la passionne particulièrement. La première phase de son voyage consistera à observer et à s’imprégner de la réalisation du bonheur à travers une utopie. Grâce à un road trip en Nouvelle-Zélande, Juliette Ruf se confrontera dans un deuxième temps à une autre expérimentation du bonheur et, pour l’ultime expérience, elle s’essaiera au volontariat en soutenant la cause de la préservation d’un écosystème privilégié : le Costa Rica.

3ème prix : « L'opéra vertical »
Camila Acevedo du Centre de Formation Professionnelle des Arts veut voyager autour du monde et faire ce qu’elle aime : grimper. Pour retranscrire son aventure, elle aura recours à l’écriture, à la photo et au dessin. Elle ira à la rencontre des communautés de grimpeurs en Amérique du Sud, en Océanie, et en Afrique. Ces lieux lui permettront de découvrir des styles de varappe très différents avec diverses qualités de pierre. Son aventure s’étendra sur une année: six mois d’évasion après sept mois de préparation.

4ème prix : « Voyage dans les hauteurs spirituelles »
Le thème central du voyage de Alexis Girardet du Collège Rousseau à Genève est la méditation. Le choix des pays et des lieux à visiter en découle tout naturellement: l’Inde, le Népal et leurs ashrams. Si son but est de se rendre dans les endroits les plus singuliers pour la pratique de la méditation, Alexis Girardet veut aussi découvrir ces pays fascinants, par leur histoire et leur civilisation, et approcher les mystères qu'ils renferment en privilégiant les transports en commun pour favoriser les rencontres avec les locaux.

5ème prix : « A la recherche de la sobriété heureuse »
Fascinés par « Vers la sobriété heureuse », un livre de Pierre Rabhi, Alexandra Bolea et Leo Schmidt du Collège Emilie-Gourd ont décidé de visiter l'Inde, le Népal et le Japon. Ce voyage s’inscrit dans la logique du livre, le but étant  d’expérimenter une autre manière de vivre, moins stressante. En allant dans les hauts lieux spirituels de chaque pays et en vivant avec l'habitant, ils veulent partager une expérience humaine qui va au-delà du simple voyage. La recherche de la simplicité et de la modération sont des valeurs qu’ils chercheront à approfondir dans ces trois pays qui laissent une grande place à la spiritualité.