français

    in the news

    Le rôle croissant des gérants de fortune externes

    Le rôle croissant des gérants de fortune externes

    Comment les Gérants de fortune externes s'adaptent-ils au nouvel environnement actuel ?

    Les Gérants de fortune externes (EAM) font preuve d'une grande résilience grâce à leur structure entrepreneuriale. Ils savent se montrer flexibles et agiles, et réussissent à anticiper les nouveaux défis. Nous voyons que bon nombre de nos partenaires EAM ont pu mettre en œuvre les changements nécessaires avant même l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur la surveillance par exemple.

    Il est aussi crucial que les EAM s'emparent davantage encore des avancées technologiques et anticipent leur impact économique afin d'adapter leurs modèles d'affaires. Que ce soit en terme d'expérience client ou en gain d'efficience dans les processus, la digitalisation offre un meilleur positionnement en matière de différenciation et de valeur ajoutée. Dans ce domaine, la qualité de leurs partenariats avec des banques dépositaires solides et innovantes est un atout majeur.

    Les Gérants de fortune externes (EAM) font preuve d'une grande résilience grâce à leur structure entrepreneuriale

    L'environnement réglementaire se durcit ; où voyez-vous des opportunités de croissance pour les intermédiaires financiers en Suisse?

    Les nouvelles réglementations devraient en fait stimuler le secteur à long terme d'après la FINMA1. La LSFin et la LEFin2 apporteront une reconnaissance beaucoup plus forte à cette profession, qui dispose désormais d'un cadre solide dans lequel elle va pouvoir évoluer bien plus facilement. Plus de 2000 EAM et plusieurs centaines de trustees se sont annoncés en vertu des nouvelles règles. S'il y aura certainement encore quelques obstacles en chemin, nous continuerons d'accompagner nos clients et partenaires dans cette phase de transition capitale pour eux et pour l'avenir de leurs entreprises.

     

    En élargissant l'horizon au-delà de la Suisse, quelle région du monde connaît la plus forte croissance ?

    Nous enregistrons un fort dynamisme en Europe, et l'activité reprend à un rythme plus soutenu en Asie. Notre offre internationale repose sur le réseau du Groupe Lombard Odier, à savoir nos banques aux Bahamas (Nassau), en Europe (Bruxelles, Luxembourg et Paris), aux Bermudes (Trust et comptes liés à notre activité de trustee) et en Asie (Singapour).

    Depuis toujours, Lombard Odier met à disposition des EAM une large gamme d'outils accessibles à distance, en parfaite autonomie

    Qu'est-ce qui a changé dans votre façon de servir les clients internationaux ces dernières années et quels ont été vos facteurs de succès ?

    Depuis 2020, banques et gestionnaires de fortune externes ont dû digitaliser nombre de processus, un vrai défi de sécurité dans nos métiers. Cette digitalisation a naturellement ouvert la porte à de nouvelles opportunités internationales. Par rapport aux facteurs de succès, je citerais notre plateforme bancaire unique G2, déployée à travers l'ensemble du Groupe Lombard Odier. Elle offre aux EAM et à leurs clients la possibilité de déposer des comptes dans plusieurs booking centres à travers le monde. Cet élément est hautement différenciant car peu de banques proposent un outil unique couvrant l'ensemble de leurs places de dépôt. Ceci garantit une efficacité opérationnelle accrue, tant en matière de consolidation de comptes, que de passation d'ordres ou encore d'analyse de portefeuilles.

     

    Les EAM travaillent de plus en plus à distance, comment répondez-vous à leurs besoins ?

    Depuis toujours, Lombard Odier met à disposition des EAM une large gamme d'outils accessibles à distance, en parfaite autonomie. Le système G2 est un vrai « couteau suisse » en matière de gestion de portefeuille et permet aux partenaires EAM de gérer les portefeuilles de leurs clients de manière totalement autonome. Ils peuvent négocier, analyser, et consolider facilement tous les actifs de leurs clients. G2 offre la transparence qui est essentielle dans cette industrie et assure un meilleur alignement avec les intérêts des clients.

    …nous investissons et co-créons avec le secteur des fintech et des startups pour proposer des solutions innovantes aux EAM

    Dans quels domaines voyez-vous le plus de potentiel et d'avantages pour toutes les parties prenantes du secteur?

    Je pense que nous pouvons gagner en productivité et créer plus de synergies avec les EAM en réduisant au maximum le fardeau imposé par le millefeuille des réglementations. Nous sommes convaincus que les partenariats et la collaboration sont essentiels pour cela. C'est pourquoi nous investissons et co-créons avec le secteur des fintech et des startups pour proposer des solutions innovantes aux EAM.

    Nous travaillons par exemple avec la plateforme genevoise Wecan Comply, qui facilite les interactions entre banques et EAM. Plusieurs banques se sont associées à l'initiative car l'enjeu est de taille : fluidifier les processus, réduire la charge de travail liée à la compliance et partager les informations en temps réel, grâce à la technologie blockchain. Ce sont de nouveaux mondes qui s'ouvrent à nous aujourd'hui, et ils recèlent de très belles opportunités.

     

    Autorité de surveillance des marchés financiers
    2 Loi fédérale sur les services financiers et Loi fédérale sur les établissements financiers

    Information Importante

    Le présent document de marketing a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.

    En savoir plus.

    parlons-nous.
    partager.
    newsletter.

    Investments are subject to a variety of risks. Their value can fall as well as rise and you may get back less than what you originally invested.
    For risk warnings, please click below to read more :

    read more