Thought leadership  

13/07/2017

La France entre de plain-pied dans l’ère numérique

FD_Interview_Intranet-M.jpgPartenariat stratégique entre Lombard Odier et France Digitale, destiné à soutenir les nouveaux leaders français du numérique. Entretien avec Benoit Peligry, Directeur général et Coralie Jaxel, gérante en charge du projet, Lombard Odier (Europe) S.A, Paris. Ils nous apportent un éclairage sur les éléments majeurs de notre partenariat, ainsi que sur les défis et les opportunités rencontrées par les startups et les entrepreneurs en France.

Quelles sont les principales tendances actuelles qui caractérisent la révolution numérique en France ?  Avec l’intensification de la concurrence à l’échelle mondiale, quelles sont les spécificités du marché numérique français ?
L’industrie française du numérique a connu un essor fulgurant au cours de ces trois à cinq dernières années. Le gouvernement français a instauré un cadre plus favorable et a soutenu l’innovation dans l’ère numérique en constante transformation. Les réglementations et la fiscalité du secteur évoluent également dans un sens positif. En matière d’innovation, la France dispose d’un vivier de spécialistes et d’ingénieurs de haut niveau dont le secteur a besoin. Plus récemment, le pays a mis en place des formations de qualité, très pointues afin de former des techniciens de haut de vol. L’élection de Emmanuel Macron en tant que nouveau Président de la France est probablement une bonne nouvelle pour l’industrie, qui l’a soutenu dans son ensemble.

Entrevoyant une formidable opportunité, l’industrie est en effet de plus en plus dynamique en France. Les revenus totaux des startups françaises ont augmenté de 39% entre 2014 et 20151. Des signes de changement encourageants ont fait leur apparition. Signalons par ailleurs que Paris n’est pas le seul pôle technologique du pays. Le nombre de startups et d’entrepreneurs a littéralement explosé dans le Sud de la France et à Montours en Bretagne. Ces régions se caractérisent par un coût de la vie plus abordable et un cadre plus propice à l’innovation. Sur les 66 détenteurs du passeport French Tech2, plus de 60% sont établis en dehors de la capitale, principalement dans le Sud du pays, dans des villes comme Aix-en-Provence, Bordeaux, Montpellier ou Toulouse. La numérisation en France n’est pas seulement portée par le secteur des technologies financières (fin-tech) : plusieurs secteurs comme le food-tech (gastronomie) et le health-tech (santé) s’intéressent également de près au phénomène.

Quels sont les défis et les opportunités pour encourager l’esprit d’innovation en France ? Quel est l’accueil réservé aux startups dans l’hexagone ?
La France ne manque pas de talents et peut compter sur une infrastructure numérique solide. La hausse des investissements montre à quel point il est relativement facile de trouver des investisseurs pour financer de nouvelles entreprises. La France offre de formidables opportunités. Les entrepreneurs et les startups n’ont pas besoin d’aller à l’étranger pour trouver des financements. Il s’agit en fait d’une question de communication. J’entends par là que l’innovation doit faire partie intégrante de la culture française. Une fois la réputation d’entreprise forgée, il y a de fortes chances que celle-ci reste solide.

Le pays doit bien sûr surmonter certains obstacles en matière de fiscalité et de bureaucratie. Il doit également simplifier les démarches administratives afin de favoriser l’innovation et doper la croissance économique à l’ère du numérique. Sa fiscalité, comparativement lourde, dissuade les chefs d’entreprise de s’implanter à long terme en France. Le gouvernement français a progressivement mis en place de nouveaux allègements fiscaux et a simplifié la procédure de création d’entreprise. Il reste toutefois beaucoup de chemin à parcourir pour assouplir les formalités et faciliter la création de ces nouvelles entreprises. Par exemple, le code du travail français ne facilite pas l’embauche et rend le licenciement difficile. S’il est vrai que cette rigidité confère en quelque sorte une protection aux salariés, elle pose néanmoins des difficultés pour les startups et les jeunes entrepreneurs en termes de gestion des ressources et des talents.

Les entrepreneurs et les startups sont confrontés à des défis particuliers qui concernent la gestion du patrimoine. Ils ont tendance à se concentrer sur le développement de leur entreprise, mais ils manquent d’expérience dans la gestion de leur propre patrimoine et dans la préparation de leur succession. Ils sont souvent occupés à développer leur entreprise et ne disposent pas toujours des moyens suffisants pour voir plus loin. Les chefs d’entreprise doivent être capables d’organiser et de structurer correctement le patrimoine qu’ils se constituent.

Quels sont les fondements du partenariat entre Lombard Odier et France Digitale ?
France Digitale rassemble les champions français du numérique : des startups avec un fort potentiel de croissance, des investisseurs et de nombreux autres partenaires stratégiques. Sa mission consiste à faire en sorte que la France crée les conditions favorables à leur développement. Elle a ainsi construit un écosystème adapté, non seulement en organisant une communauté autour d’intérêts communs, mais aussi en favorisant la constitution d’un réseau de contacts, le transfert de connaissances, ainsi que l’échange de bonnes pratiques partout en France. L’objectif de Lombard Odier en concluant ce partenariat stratégique est de faire partie de cet écosystème et de se positionner parmi les partenaires de choix pour les entrepreneurs du numérique.

Comment la technologie et l'innovation changent-elles le modèle traditionnel de la banque privée ? Comment devons-nous aborder l'impact de la numérisation dans la recherche de nouvelles innovations ?
Un aspect clé de la banque privée est ce que nous appelons « l'intelligence émotionnelle ». C'est la capacité du chargé de relations à comprendre le client et ses exigences uniques, à créer une équipe de spécialistes pour les servir et à assurer une interaction positive entre l'équipe. De ce point de vue, la banque privée reste une industrie « traditionnelle », même si le numérique progresse très rapidement. Ainsi, notre plateforme dédiée au client offre des fonctionnalités attractives et notre nouvelle offre de conseil est un excellent exemple de la façon dont la technologie peut accroître une expertise. Bien sûr, l'innovation ne concerne pas seulement la technologie. Le comportement de nos clients actuels et futurs change : ils sont de plus en plus informés, de plus en plus réactifs et mobiles. Les réseaux sociaux jouent un rôle croissant pour l’organisation de l'information et de la communication. Dans ce contexte, notre partenariat avec France Digitale est un extraordinaire accélérateur.

La vision de la « banque augmentée » occupe le devant de la scène à Paris
Grâce à son partenariat avec France Digitale3, Lombard Odier a eu l’opportunité d’exposer sa vision unique de la banque, ainsi que son leadership technologique à des chefs d’entreprise et à des investisseurs, lors d’un séminaire organisé à Paris le 15 mai 2017. Ce séminaire consacré à l’intelligence artificielle a réuni près de 200 personnes dans le nouvel espace de travail partagé WeWork.

Fabio Mancone, notre Chief Branding Officer, et Arash Sorouchyari, Head of Wealth Management Solutions Development, ont présenté notre philosophie d’innovation alignée sur les intérêts de nos clients. Ils ont rappelé que l’intelligence artificielle est une technologie conçue pour développer les compétences des humains. La France compte actuellement près de 250 startups spécialisées dans l’intelligence artificielle. Près de 1,5 milliard d’euros devraient être investis dans le secteur dans les prochaines années.  Dans les domaines de la finance, du recrutement et du Big Data, l’intelligence artificielle est déjà une réalité.

Fabio Mancone a déclaré : « Chez Lombard Odier, nous sommes engagés pour une technologie permettant à nos banquiers de fournir un service de meilleure qualité à nos clients. Nous restons néanmoins convaincus que les rapports humains et l’intuition occupent une place fondamentale dans le service que nous offrons à nos clients. »

Performance sociale et économique des startups numériques françaises, Baromètre 2016, par Ernst & Young pour France Digitale.
2 Passeport French Tech : programme national en faveur des sociétés technologiques en forte croissance, lancé en 2014. Ces entreprises bénéficient d’un soutien particulier et d’une plus grande visibilité pour favoriser leur croissance et accroître leur notoriété à l’étranger.
3 Regroupant des chefs d’entreprises et des investisseurs français, France Digitale entend faire de la France un leader mondial du numérique. Son événement phare est le France Digitale Day, qui se tient une fois par an.

INFORMATION IMPORTANTE –MARKETING GENERAL
Le présent document de marketing a été préparé par Lombard Odier (Europe) S.A., un établissement de crédit agréé et réglementé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg. La publication de document de marketing a été approuvée par chacune de ses succursales opérant dans les territoires mentionnés au bas de cette page (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent document de marketing est fourni à titre d’information uniquement et ne saurait constituer une offre ou une recommandation de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier. Il reflète les opinions de Lombard Odier à la date de sa publication. Ces opinions et les informations exprimées dans le présent document ne prennent pas en compte la situation, les objectifs ou les besoins spécifiques de chaque personne. Aucune garantie n’est donnée qu’un investissement soit approprié ou convienne aux circonstances individuelles, ni qu’un investissement ou une stratégie constituent une recommandation personnalisée pour un investisseur. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’évoluer avec le temps. Lombard Odier ne fournit pas de conseils fiscaux. Il vous incombe par conséquent de vérifier les informations susmentionnées et toutes les autres informations fournies dans les documents de marketing ou de consulter vos conseillers fiscaux externes à cet égard.
Tout investissement est exposé à une diversité de risques. Avant d’effectuer une quelconque transaction, il est conseillé à l’investisseur de vérifier minutieusement si elle est adaptée à sa situation personnelle et, si nécessaire, d’obtenir un avis professionnel indépendant quant aux risques et aux conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, comptables ainsi qu’en matière de crédit. Les informations et les analyses contenues dans le présent document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Toutefois, Lombard Odier ne garantit ni l’actualité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité desdites informations et décline toute responsabilité quant aux pertes ou dommages susceptibles de résulter de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis.
Les performances passées n’offrent aucune garantie quant aux résultats courants ou futurs et il se peut que l’investisseur récupère un montant inférieur à celui initialement investi. La valeur de tout investissement dans une monnaie autre que la monnaie de base d’un portefeuille est exposée au risque de change. Les taux peuvent varier et affecter défavorablement la valeur de l’investissement quand ce dernier est réalisé et converti dans la monnaie de base de l’investisseur. La liquidité d’un investissement dépend de l’offre et de la demande. Certains produits peuvent ne pas disposer d’un marché secondaire bien établi ou s’avérer difficiles à valoriser dans des conditions de marché extrêmes, ce qui peut se traduire par une volatilité de leur cours et rendre difficile la détermination d’un prix pour la vente de l’actif.
Membres de l’UE : Belgique: Lombard Odier (Europe) S.A. Luxembourg · Succursale de Belgique, un établissement de crédit dont les activités en Belgique sont soumises à la surveillance de la Banque nationale de Belgique (BNB) et de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA); France: Lombard Odier (Europe) S.A. · Succursale en France, un établissement de crédit dont les activités en France sont soumises à la surveillance de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour ses activités de services d’investissement ; Pays-Bas: Lombard Odier (Europe) S.A. · Netherlands Branch, un établissement de crédit dont les activités aux Pays-Bas sont soumises à la surveillance de la Banque des Pays-Bas (De Nederlandsche Bank (DNB)); Espagne: Lombard Odier (Europe) S.A. · Sucursal en España, un établissement de crédit dont les activités en Espagne sont soumises à la surveillance de la Banque d’Espagne (Banco de España) et de la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV); et Royaume-Uni: Lombard Odier (Europe) S.A. • UK Branch, un établissement de crédit , réglementée au Royaume-Uni par la Prudential Regulation Authority (PRA) et soumise à une réglementation limitée par la Financial Conduct Authority (FCA) et la Prudential Regulation Authority (PRA). Vous pouvez obtenir, sur demande, auprès de notre banque plus de détails sur la portée de notre agrément et de notre réglementation par la PRA ainsi que sur la réglementation par la FCA. La réglementation britannique sur la protection des clients privés au Royaume-Uni et les indemnisations définies dans le cadre du Financial Services Compensation Scheme ne s’appliquent pas aux investissements ou aux services fournis par une personne à l’étranger (« overseas person »).
Par ailleurs, la publication du présent document de marketing a également été approuvée par les entités suivantes domiciliées au sein de l’Union européenne: Gibraltar: la publication du présent document de marketing a été approuvée par Lombard Odier & Cie (Gibraltar) Limited, , une société réglementée et agréée par la Commission des services financiers de Gibraltar (FSC) pour exercer des activités de services bancaires et de services d’investissement ; Espagne: Lombard Odier Gestión (España) SGIIC., S.A., une société de gestion d’investissements agréée et réglementée par la CNMV.
Suisse : Le présent document a été publié en Suisse par Banque Lombard Odier & Cie SA Genève, une banque soumise à la réglementation et à la surveillance de l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers (FINMA).
Etats-Unis: Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis ou remis à une US-Person.
Le présent document de marketing ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.
© 2016 Lombard Odier (Europe) S.A. – Tous droits réservés

Actualités

Marchés émergents - La Chine étend son hégémonie

Quarterly Investment Strategy

20/07/2017

Japan - Difficile de faire mieux

Quarterly Investment Strategy

19/07/2017

La gouvernance familiale repensée

Thought leadership

18/07/2017

Europe - L’euroscepticisme a moins la cote

Quarterly Investment Strategy

17/07/2017

Etats-Unis - Ni inflation, ni récession

Quarterly Investment Strategy

12/07/2017

Bilan à mi-année : jusqu’ici tout va bien

Quarterly Investment Strategy

10/07/2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

06/07/2017

RETHINK EVERYTHING

Thought leadership

28/06/2017

Les philanthropes, la finance et la cité

Thought leadership

20/06/2017

RETHINKING EDUCATION

Thought leadership

15/06/2017

RETHINKING HEALTHCARE

Thought leadership

31/05/2017

Rethinking “Next-Gen” Philanthropy

Thought leadership

24/05/2017

Gestion des fondations en transformation

Thought leadership

23/05/2017

L’investisseur « 100% impact »

Thought leadership

19/05/2017

Asset Allocation – Maintenir un biais positif

Quarterly Investment Strategy

18/05/2017

Elections françaises - stratégie d'investissement

Elections françaises - stratégie d'investissement

Investment Strategy Podcast

10/05/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

08/05/2017

Hedge funds and rising interest rates

Investment Strategy

01/05/2017

Elections françaises

Elections françaises

Investment Strategy Podcast

25/04/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

24/04/2017

Japon: La question de la longévité

Quarterly Investment Strategy

24/04/2017

Europe: Vers la fin des taux négatifs ?

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2017

Le Pen, Frexit and the future of the EU

Investment Strategy

10/04/2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

03/04/2017

Obligations climatiques: il faut rester vigilant

Nos experts dans la presse

01/04/2017

Le franc, refuge des élections en Europe

Nos experts dans la presse

16/03/2017

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014