Rethink everything  

03/07/2017

Monocle et Lombard Odier - L’alimentation et la ville III

MonocleOrange_Intranet-M.jpg

Quelle est la recette pour favoriser une production et une consommation alimentaires respectueuses de l’environnement ? Nous nous intéressons à des pionniers ambitieux qui, aspirant à satisfaire l’éventail de demandes d’une population grandissante, ont mis sur pied des méthodes inédites. Avec S Café à Taïwan, nous avons découvert une nouvelle fibre textile confectionnée à partir de marc de café. Nous nous sommes ensuite rendus à Berlin, où Infarm développe une technologie de pointe pour contrôler les fermes verticales en centre-ville. Enfin, nous sommes allés à Lisbonne, où l’application Muita Fruta peut être utilisée par les Lisboètes et les touristes pour cartographier, récolter et prendre soin des arbres fruitiers, avec la possibilité également de faire des confitures pour financer le projet.

ÉTUDE DE CAS nº4 - S CAFÉ - TAIWAN

Près de 70 % du textile utilisé par les fabricants de vêtements de sport et d’extérieur du monde entier sont confectionnés à Taïwan. Par ailleurs, les 24 millions d’habitants de cette île consomment 2,85 milliards de tasses de café par an (soit 780 000 tasses par jour). Des tonnes de marc de café sont ainsi générées. Jason Chen, industriel textile et fondateur en 1989 de l’entreprise Singtex, y a vu une synergie à exploiter. En 2005, alors qu’ils prennent un café après une randonnée, sa femme l’appelle « l’homme puant » et lui suggère d’utiliser du marc de café, connu pour ses vertus désodorisantes. Jason Chen a alors l’idée de transformer le marc de café en fibres textiles écologiques aux propriétés désodorisantes. « 99,8 % du café utilisé pour produire une tasse de café est transformé en marc », explique Jason Chen, qui collecte plus de 600 kilogrammes de marc de café par jour auprès de chaînes de salons de café et des magasins de proximité pour produire des fibres textiles pour des vêtements de sport de première qualité.

Jason Chen a investi plus de1,8 million d’euros dans son innovation avant l’exploitation de S Café en 2009. Et le succès a été immédiat. Timberland a été le premier client de S Café. Le groupe britannique a utilisé ce nouveau matériau pour ses chaussures, ses vestes et ses polos, du fait qu’il est résistant aux UV et trois fois plus efficace pour absorber les odeurs que les fibres en coton. Aujourd’hui, plus de 110 marques achètent S Café, le textile qui représente 35 % des activités de Jason Chen. Singtex travaille avec des usines de tissage locales et sa propre teinturerie. Les émissions de carbone liées à la production sont réduites de moitié.
Jason Chen a également transmis ses valeurs environnementales à son équipe. Celle-ci travaille désormais à la récolte aux côtés des agriculteurs et elle prend part à la conservation de l’un des plus grands marécages de Taïwan.

ÉTUDE DE CAS nº5 - INFARM - BERLIN

Silvia.jpg

« J’ai vécu aux îles Canaries où je cultivais mes propres aliments », explique Erez Galonska, directeur général et cofondateur d’Infarm. « Après un an, j’ai réalisé que je voulais partager cette expérience avec les autres ». Infarm fabrique des fermes en modules intelligentes pour répondre à la demande de plus en plus importante pour une production alimentaire urbaine locale et transparente. Avec son associé Osnat Michaeli et son frère Guy, Erez Galonska a breveté des technologies de culture conçues pour aider les villes à devenir autosuffisantes. « Mon frère et moi, nous nous considérons comme des agriculteurs autodidactes », affirme Erez Galonska, qui n’était pas passé par une formation professionnelle en agriculture avant de lancer Infarm à Berlin il y quatre ans. « Nous avons choisi Berlin, car le mouvement de l’agriculture urbaine y est très dynamique », ajoute-t-il. Leur objectif est de faire de la capitale de l’Allemagne une ville misant sur un développement plus durable. « Berlin peut devenir autosuffisante d’ici les huit prochaines années pour ce qui est des herbes aromatiques et des légumes feuilles ». La technologie pionnière d’Infarm associe la culture hydroponique à une technique de pointe conçue pour contrôler les conditions de la ferme verticale au moyen d’algorithmes et de lumières LED, eux-mêmes contrôlés par des ordinateurs centralisés. « Nos experts peuvent collecter des données et optimiser les conditions climatiques, les nutriments, les engrais et d’autres éléments qui interviennent dans la croissance de la plante », explique Erez Galonska.

Silvia.jpg« Nos fermes sont devenues véritablement intelligentes : elles nous préviennent quand l’heure de la récolte a sonné ». D’après une étude du Leibniz-Institute, grâce à la technologie avancée développée par Infarm, ses produits sont encore plus sains que ceux stockés sur les étalages des supermarchés. La beauté du système en modules réside en ce qu’il peut être déployé partout : gares, écoles, restaurants ou magasins. Les clients peuvent ainsi cultiver les aliments sur le lieu de leur consommation. Suite à sa collaboration fructueuse avec Metro Group, Infarm vient juste de mettre en place ses fermes en magasin dans de nombreux établissements d’Edeka, le géant allemand des supermarchés. « Nous allons installer nos fermes ultras transparentes à l’intérieur des magasins Edeka pour créer une expérience unique et partager la magie de cultiver avec les clients. Nous ferons ainsi de Berlin la première ville à avoir adopté l’agriculture urbaine à cette échelle », explique Michaeli. « Cultiver directement sur le lieu où les gens font leurs achats de produits alimentaires sert à écourter la longue chaîne d’approvisionnement et à améliorer non seulement la qualité de nos produits, mais également leur empreinte environnementale, pour un avenir plus durable et plus sain ».

Questions à… - BJORN LOW - ENTREPRENEUR - SINGAPOuR

Moins de 1 % de la surface de Singapour est destiné à l’agriculture. Mais Bjorn Low, cofondateur de l’entreprise sociale d’agriculture urbaine Edible Garden City en 2012, est en train de changer les choses. Il a aidé des restaurants comme The Tippling Club et Salted and Hung à créer des jardins pour cultiver leurs propres aliments. Et depuis, il a encouragé de nombreux autres établissements à faire de même sur les toits et les trottoirs reconvertis à cette fin. Son dernier projet en date est Citizen Farm, 8 000 mètres carrés au cœur du quartier résidentiel de Queenstown à Singapour consacrés à la culture de légumes et de champignons et à l’élevage de poissons, poulets et insectes dans l’optique de gérer le gaspillage. L’objectif est de susciter des vocations d’agriculteurs parmi la population.

Peut-on dire qu’une culture de l’agriculture urbaine éclot à Singapour ?
Bjorn Low : nous sommes loin derrière New York, où Brooklyn Grange, Gotham Greens et Aerofarms ont récemment levé près de 18 millions d’euros de financement pour développer des fermes verticales. Lorsque nous avons commencé il y a cinq ans, les fermes urbaines n’étaient pas connues. Les seules qui existaient étaient Comcrop et la nôtre. Aujourd’hui encore, il existe une importante barrière à l’entrée en raison des difficultés d’accès à la terre, des exigences de fonds propres et des pénuries de main-d’œuvre qualifiée.

Comment avez-vous fait germer l’amour de l’agriculture auprès de citoyens qui vivent dans un pays à la forte densité où l’espace manque ?
Bjorn Low : la principale difficulté consistait à corriger la mauvaise conception que les gens avaient de l’agriculture. De nombreux promoteurs immobiliers étaient opposés aux fermes ou tout au moins réticents à leur égard, car ils les associaient à la puanteur, au désordre et aux terres demeurant vides après la récolte. Convaincre les propriétaires de nous laisser accéder à des espaces était une tâche ardue. Après plusieurs projets décisifs pour des clients comme Marina Bay Sands et Fairmont Hotel, nous avons diversifié notre flux de recettes avec l’installation et l’entretien de jardins comestibles, la vente de détail de produits de jardinage écologiques et l’organisation d’ateliers. Nous avons mis sur pied et testé des concepts de jardins comestibles pour des hôtels, des écoles et des restaurants, où nous avons pu créer un paysage alimentaire permanent à la fois productif et avec du cachet. Voilà un bon équilibre.

Quelles seront les prochaines étapes ?
Bjorn Low : au cours des 10 prochaines années, nous espérons réduire les barrières à l’agriculture urbaine en faisant de Citizen Farm un incubateur de jeunes pousses consacrées à l’agriculture urbaine afin d’encourager un plus grand nombre de personnes à créer une entreprise ou à travailler dans ce secteur. Nous espérons que ce modèle puisse être adapté pour d’autres espaces sous-utilisés comme les viaducs, d’autres toits et d’autres institutions et nous avons en projet de préciser notre modèle opérationnel afin de le concéder sous licence comme un modèle clé en main.

ÉTUDE DE CAS nº6 - MUITA FRUTA - LISBONne

Orange.jpg

Oranges, nèfles du Japon, kakis, figues… Les murs des jardins lisboètes abritent une foule d’arbres fruitiers (22 espèces différentes pour être précis). Quand Adriana Freire, anciennement journaliste et photographe, a lancé Muita Fruta, ceux qui croyaient au projet se comptaient sur les doigts d’une main. « Nous ne pouvions pas regarder les cours des maisons de nos voisins et voir tout ce gaspillage de fruits sans rien faire », explique Adriana Freire. C’est ainsi qu’elle a commencé à cartographier les arbres de la ville en 2016. Son projet coup de cœur a débouché sur une application. Toute personne qui identifie un arbre fruitier dans la rue peut désormais le cartographier et les fruits peuvent ainsi être cueillis, si tant est que votre condition physique vous y autorise… Les personnes pour qui la cueillette serait trop difficile sont invitées à faire des confitures, qui sont ensuite vendues pour financer les activités du projet. Parmi les arbres cartographiés, beaucoup sont sauvages et ont besoin d’être arrosés ou taillés. D’autres sont bien entretenus et se dressent fièrement, pour la plupart, dans les jardins publics et sur les avenues de Lisbonne.

« Le musée d’ethnologie dans le quartier de Belém est entouré d’orangers », raconte Adriana Freire. « Jusqu’ici, personne n’osait les cueillir à cause de leur amertume. Mais c’est exactement ce qu’il faut pour faire de bonnes confitures ». Des manifestations et des conférences sont prévues, tout comme l’éventuelle extension du projet à la ville de Caldas da Rainha, plus au Nord. « Redécouvrir la flore sauvage est important pour la relation des habitants à la nature et aux cycles naturels », explique-t-elle. « Si cela ne dépendait que de nous, Lisbonne serait déjà un verger ».

 

INFORMATION IMPORTANTE –MARKETING GENERAL
Le présent document de marketing a été préparé par Lombard Odier (Europe) S.A., un établissement de crédit agréé et réglementé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg. La publication de document de marketing a été approuvée par chacune de ses succursales opérant dans les territoires mentionnés au bas de cette page (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent document de marketing est fourni à titre d’information uniquement et ne saurait constituer une offre ou une recommandation de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier. Il reflète les opinions de Lombard Odier à la date de sa publication. Ces opinions et les informations exprimées dans le présent document ne prennent pas en compte la situation, les objectifs ou les besoins spécifiques de chaque personne. Aucune garantie n’est donnée qu’un investissement soit approprié ou convienne aux circonstances individuelles, ni qu’un investissement ou une stratégie constituent une recommandation personnalisée pour un investisseur. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’évoluer avec le temps. Lombard Odier ne fournit pas de conseils fiscaux. Il vous incombe par conséquent de vérifier les informations susmentionnées et toutes les autres informations fournies dans les documents de marketing ou de consulter vos conseillers fiscaux externes à cet égard.
Tout investissement est exposé à une diversité de risques. Avant d’effectuer une quelconque transaction, il est conseillé à l’investisseur de vérifier minutieusement si elle est adaptée à sa situation personnelle et, si nécessaire, d’obtenir un avis professionnel indépendant quant aux risques et aux conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, comptables ainsi qu’en matière de crédit. Les informations et les analyses contenues dans le présent document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Toutefois, Lombard Odier ne garantit ni l’actualité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité desdites informations et décline toute responsabilité quant aux pertes ou dommages susceptibles de résulter de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis.
Les performances passées n’offrent aucune garantie quant aux résultats courants ou futurs et il se peut que l’investisseur récupère un montant inférieur à celui initialement investi. La valeur de tout investissement dans une monnaie autre que la monnaie de base d’un portefeuille est exposée au risque de change. Les taux peuvent varier et affecter défavorablement la valeur de l’investissement quand ce dernier est réalisé et converti dans la monnaie de base de l’investisseur. La liquidité d’un investissement dépend de l’offre et de la demande. Certains produits peuvent ne pas disposer d’un marché secondaire bien établi ou s’avérer difficiles à valoriser dans des conditions de marché extrêmes, ce qui peut se traduire par une volatilité de leur cours et rendre difficile la détermination d’un prix pour la vente de l’actif.
Membres de l’UE : Belgique: Lombard Odier (Europe) S.A. Luxembourg · Succursale de Belgique, un établissement de crédit dont les activités en Belgique sont soumises à la surveillance de la Banque nationale de Belgique (BNB) et de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA); France: Lombard Odier (Europe) S.A. · Succursale en France, un établissement de crédit dont les activités en France sont soumises à la surveillance de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour ses activités de services d’investissement ; Pays-Bas: Lombard Odier (Europe) S.A. · Netherlands Branch, un établissement de crédit dont les activités aux Pays-Bas sont soumises à la surveillance de la Banque des Pays-Bas (De Nederlandsche Bank (DNB)); Espagne: Lombard Odier (Europe) S.A. · Sucursal en España, un établissement de crédit dont les activités en Espagne sont soumises à la surveillance de la Banque d’Espagne (Banco de España) et de la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV); et Royaume-Uni: Lombard Odier (Europe) S.A. • UK Branch, un établissement de crédit , réglementée au Royaume-Uni par la Prudential Regulation Authority (PRA) et soumise à une réglementation limitée par la Financial Conduct Authority (FCA) et la Prudential Regulation Authority (PRA). Vous pouvez obtenir, sur demande, auprès de notre banque plus de détails sur la portée de notre agrément et de notre réglementation par la PRA ainsi que sur la réglementation par la FCA. La réglementation britannique sur la protection des clients privés au Royaume-Uni et les indemnisations définies dans le cadre du Financial Services Compensation Scheme ne s’appliquent pas aux investissements ou aux services fournis par une personne à l’étranger (« overseas person »).
Par ailleurs, la publication du présent document de marketing a également été approuvée par les entités suivantes domiciliées au sein de l’Union européenne: Gibraltar: la publication du présent document de marketing a été approuvée par Lombard Odier & Cie (Gibraltar) Limited, , une société réglementée et agréée par la Commission des services financiers de Gibraltar (FSC) pour exercer des activités de services bancaires et de services d’investissement ; Espagne: Lombard Odier Gestión (España) SGIIC., S.A., une société de gestion d’investissements agréée et réglementée par la CNMV.
Suisse : Le présent document a été publié en Suisse par Banque Lombard Odier & Cie SA Genève, une banque soumise à la réglementation et à la surveillance de l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers (FINMA).
Etats-Unis: Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis ou remis à une US-Person.
Le présent document de marketing ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.
© 2016 Lombard Odier (Europe) S.A. – Tous droits réservés

Actualités

Marchés émergents - La Chine étend son hégémonie

Quarterly Investment Strategy

20/07/2017

Japan - Difficile de faire mieux

Quarterly Investment Strategy

19/07/2017

La gouvernance familiale repensée

Thought leadership

18/07/2017

Europe - L’euroscepticisme a moins la cote

Quarterly Investment Strategy

17/07/2017

Etats-Unis - Ni inflation, ni récession

Quarterly Investment Strategy

12/07/2017

Bilan à mi-année : jusqu’ici tout va bien

Quarterly Investment Strategy

10/07/2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

06/07/2017

RETHINK EVERYTHING

Thought leadership

28/06/2017

Les philanthropes, la finance et la cité

Thought leadership

20/06/2017

RETHINKING EDUCATION

Thought leadership

15/06/2017

RETHINKING HEALTHCARE

Thought leadership

31/05/2017

Rethinking “Next-Gen” Philanthropy

Thought leadership

24/05/2017

Gestion des fondations en transformation

Thought leadership

23/05/2017

L’investisseur « 100% impact »

Thought leadership

19/05/2017

Asset Allocation – Maintenir un biais positif

Quarterly Investment Strategy

18/05/2017

Elections françaises - stratégie d'investissement

Elections françaises - stratégie d'investissement

Investment Strategy Podcast

10/05/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

08/05/2017

Hedge funds and rising interest rates

Investment Strategy

01/05/2017

Elections françaises

Elections françaises

Investment Strategy Podcast

25/04/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

24/04/2017

Japon: La question de la longévité

Quarterly Investment Strategy

24/04/2017

Europe: Vers la fin des taux négatifs ?

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2017

Le Pen, Frexit and the future of the EU

Investment Strategy

10/04/2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

03/04/2017

Obligations climatiques: il faut rester vigilant

Nos experts dans la presse

01/04/2017

Le franc, refuge des élections en Europe

Nos experts dans la presse

16/03/2017

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014