Bulletin de stratégie  

21/01/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

L’une des principales préoccupations des investisseurs en ce début d’année 2014 est le ralentissement de la croissance chinoise. Force est de constater que la croissance globale aura tendance à baisser, mais nous considérons qu’il s’agit là d’une évolution bienvenue et attendue depuis longtemps. La question fondamentale, selon nous, est plutôt de savoir si le pays réussira sa transition vers une croissance de meilleure qualité, et la réponse soulève deux interrogations : la Chine veut-elle vraiment passer d’une croissance tirée par les investissements à une croissance basée sur la consommation ? Quels sont les obstacles et empêcheront-ils cette transition de se produire ?

Concernant la première question, les derniers faits observés semblent plaider pour une réponse positive. Alors que, jusqu’en 2007, la croissance du pays reposait majoritairement sur les investissements, les exportations et une balance courante toujours plus excédentaire – finançant à son tour les déficits américains –, la tendance s’est inversée : les excédents extérieurs ont été divisés par plus de quatre en 5 ans, passant de 10,1 % du PIB en 2007 à 2,4 % en 2012 (graphique du haut). Suite à ces corrections extérieures, nous anticipons à présent, logiquement, des corrections intérieures. En effet, la consommation des ménages chinois ne représente que 37 % du PIB, soit 31 % de moins qu’aux Etats-Unis. Cela pourrait être le point de départ d’une nouvelle tendance, même si l’évolution est lente. Tandis que, l’année dernière, le programme de réforme accordait plus d’importance à la consommation intérieure (p. ex. le souhait de l’administration d’accroître l’urbanisation et d’améliorer le droit de propriété), la nature des investissements en capital fixe, bien que toujours très élevés à 47 % du PIB en 2012, semble aussi évoluer : en 2012, la croissance des investissements dans le secteur tertiaire (services) a surpassé celle du secteur secondaire et la tendance semble se confirmer en 2013. De plus, la banque centrale chinoise (PBoC) a nettement réduit la taille de son bilan – passant d’un pic de 68 % du PIB en 2009 à 56% aujourd’hui –, durcissant efficacement sa politique monétaire et permettant au yuan (CNY) de s’apprécier (graphique du milieu) malgré une croissance en baisse, une inflation modérée et d’importantes pertes de compétitivité. Le fait que la Chine ait abandonné sa « vieille » habitude de doper la croissance par des dévaluations est probablement la meilleure preuve de sa disposition à contribuer au rééquilibrage de l’économie mondiale.

Dans ce cas, qu’est-ce qui pourrait faire obstacle à une transition réussie ? Tout d’abord, la dette. La dette brute du gouvernement chinois, qui s’élevait à 26 % du PIB en 2012 selon le FMI, semble très faible à première vue, mais ce chiffre ne tient pas compte de la dette colossale des collectivités locales qui, comme l’a révélé l’audit publié le mois dernier, a atteint RMB 17 900 milliards en juin 2013 (34 % du PIB 2012). De plus, bien que, jusqu’à présent, les entreprises d’Etat aient été maintenues à flot grâce à des taux d’intérêt artificiellement (et injustement ?) bas, les fondamentaux sont faibles. Le coefficient d’endettement des entreprises d’Etat est passé de 56 % à 62 % depuis 2007 ; les prêts non productifs des banques pourraient donc augmenter rapidement avec la libéralisation des taux d’intérêt. Le deuxième obstacle à une transition réussie est le secteur immobilier. Dans les quatre villes les plus importantes 1, les prix de l’immobilier résidentiel ont atteint des niveaux record en novembre dernier et augmentent à un rythme annuel de 19 %. En outre, les taux d’épargne des consommateurs demeurent extrêmement élevés, à 42% du revenu disponible, et le nombre de demandeurs d’emplois dans les zones urbaines continue de progresser, ce qui ne favorise pas la consommation – sans parler de la faiblesse du filet de protection sociale. Enfin, l’ouverture des marchés chinois est susceptible d’entraîner des sorties de capitaux. Toute perte de contrôle sur ce front pourrait amener les autorités chinoises à recourir de nouveau aux dévaluations.

Dans ce contexte, une évolution intéressante en 2013 a été l’ouverture supplémentaire du marché obligataire offshore, avec la signature d’accords de swap de devises entre la PBoC et la BoE/BCE 2. L’analyse ci-dessus suggère que le CNY devrait poursuivre sa tendance haussière. De plus, le marché obligataire chinois (Dim Sum) ouvert depuis peu offre des rendements attrayants par rapport à ceux des pays développés (graphique du bas). La combinaison de rendements élevés et d’une appréciation de la monnaie représente une opportunité intéressante, même si le resserrement monétaire et la libéralisation des taux d’intérêt pourraient être sources de volatilité à court terme. A tous ceux qui ne peuvent (ou ne veulent) pas investir sur le marché obligataire, nous recommandons au moins de tirer parti de l’appréciation de la devise.

 

Actualités

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Prévoyance : quel mode de gestion privilégier ?

Planification patrimoniale

03/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014