Investment Strategy  

24/06/2016

BREXIT: INTERVENTION ATTENDUE DES BANQUES CENTRALES

Nous anticipons – et espérons – une réponse convaincante et rapide des gouvernements de la zone euro réaffirmant leur unité politique et leur engagement à maintenir l’intégrité de l’union monétaire.

Hier, les Britanniques se sont prononcés en faveur d’une sortie de l’Union européenne. Si cette décision revêt une importance historique majeure, les jours et semaines à venir seront également décisifs puisqu’ils fourniront plus d’informations sur la manière dont le changement sera géré, aussi bien par le Royaume-Uni que par l’Union européenne.

Tout d’abord, le référendum doit encore être ratifié par les deux chambres du Parlement. Bien que nous devions encore obtenir des confirmations à ce sujet, il est extrêmement probable que les souhaits démocratiques seront respectés.

La réaction de la zone euro elle-même sera le deuxième aspect clé. En effet, l’incertitude soulevée pourrait remettre en cause l’intégrité de la zone euro et encourager d’autres mouvements eurosceptiques dans d’autres pays européens.

Nous anticipons – et espérons – une réponse convaincante et rapide des gouvernements de la zone euro réaffirmant leur unité politique et leur engagement à maintenir l’intégrité de l’union monétaire. En revanche, si les gouvernements de la zone euro ne font pas front commun, les investisseurs pourraient commencer à remettre en cause les fondements mêmes de la zone euro, voire de l’Union européenne elle-même, sur fond d’échéances majeures dans le calendrier politique (élections en Espagne le 26 juin, référendum italien en octobre, montée de l’euroscepticisme en Autriche et aux Pays-Bas, fragilité continue de la Grèce...). Quoi qu’il en soit, nous nous attendons à ce que les principales banques centrales réagissent de manière concertée pourgarantir le bon fonctionnement des marchés.

Quelles répercussions sur les marchés?
En tout premier lieu, la perte de confiance entraînera une phase d’aversion au risque, qui verra les actifs américains performer mieux que les actifs européens. En l’absence d’un engagement politique fort dans les jours qui viennent, une période d’incertitude prolongée quant à l’avenir de la construction européenne devrait augmenter la prime de risque des actifs européens. Sur les marchés européens, la réévaluation des risques liés à chaquepays pourrait amener une plus grande différenciation entre le nord et le sud de l’Europe et des taux d’intérêt à nouveau divergents.

Du côté des actions, l’augmentation de la prime de risque affectera les indices européens pour une période prolongée, notamment dans les pays de la périphérie. Compte tenu des récentes fluctuations de marché, il faut s’attendre à un repli de -10 à -15% pour l’Euro Stoxx 50 (2600-2750) et le FTSE 100 (5400-5700), contre -10% pour le S&P 500 (1880 environ). Pour les marchés obligataires, nous nous attendons à un élargissement (de l’ordre de 50 pb) des spreads pour les titres des pays périphériques et les titres de qualité investment grade, avec une amplitude quelque peu contenue grâce à l’intervention de la Banque centrale européenne (BCE).

Sur les marchés des changes, la GBP affiche actuellement une baisse de 8% face à l’USD, de 5% face à l’EUR et de 7% face au CHF1. Nous tablons sur une baisse de la GBP de 8 à 13% face à l’USD et au CHF, et de 2 à 7% par rapport à l’EUR. Les monnaies des ME2 pourraient légèrement perdre du terrain face à l’USD (-2% à -3%), mais la baisse des anticipations de relèvement des taux par la Fed devrait limiter le recul. Encore une fois, les banques centrales feront tout leur possible pour alimenter les marchés en liquidités. Nous nous attendons aussi à une intervention de la Banque nationale suisse (BNS) pour limiter l’appréciation du franc suisse, notamment face à l’EUR.

Ces estimations ont de fortes chances de se réaliser dans les tous prochains jours. On ne peut toutefois exclure qu’entre-temps, la zone euro se révèle politiquement unifiée et que les inquiétudes quant à sa survie s’atténuent. Si un tel scénario se concrétisait, l’impact de ce référendum sur les marchés serait totalement différent. Dans ces conditions, ces estimations devraient être mises à jour en conséquence.

A l’heure où nous écrivons, une baisse de 8% est déjà intégrée dans le FTSE 100 Futures (-11,5% environ pour l’Euro Stoxx 50), tandis que le Nikkei est en recul de 8%. Il convient toutefois d’attendre la réaction des marchés européens avant de prendre une quelconque décision d’investissement.

Nous continuerons à suivre l’évolution de la situation dans les prochaines heures et vous tiendrons au courant en cas de modification au niveau du positionnement recommandé.

Source : Bloomberg. 1 Données au 24 juin 2016.
2 Marchés émergents

INFORMATION IMPORTANTE – INFORMATION FACTUELLE

Le présent document a été préparé par Banque Lombard Odier & Cie SA ou une entité du Groupe (ci-après « Lombard Odier »). Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document. Le présent document est fourni à titre d’information uniquement et ne saurait constituer une offre ou une recommandation de souscrire, d’acheter, de vendre ou de conserver un quelconque titre ou instrument financier. Les informations exprimées dans le présent document ne prennent pas en compte la situation, les objectifs ou les besoins spécifiques de chaque personne. Aucune garantie n’est donnée qu’un investissement soit approprié ou convienne aux circonstances individuelles, ni qu’un investissement ou une stratégie constituent une recommandation personnalisée pour un investisseur. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’évoluer avec le temps. Lombard Odier ne fournit pas de conseils fiscaux. Il vous incombe par conséquent de vérifier les informations susmentionnées et toutes les autres informations fournies dans les documents ou de consulter vos conseillers fiscaux externes à cet égard. Les investissements sont exposés à une diversité de risques. Avant d’effectuer une quelconque transaction, il est conseillé à l’investisseur de vérifier minutieusement si elle est adaptée à sa situation personnelle et, si nécessaire, d’obtenir un avis professionnel indépendant quant aux risques et aux conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, comptables ainsi qu’en matière de crédit. Les informations et les analyses contenues dans le présent document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Toutefois, Lombard Odier ne garantit ni l’actualité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité desdites informations et décline toute responsabilité quant aux pertes ou dommages susceptibles de résulter de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis.

Les performances passées n’offrent aucune garantie quant aux résultats courants ou futurs et il se peut que l’investisseur récupère un montant inférieur à celui initialement investi. Les investissements mentionnés dans ce document peuvent comporter des risques qu’il est difficile d’évaluer et d’intégrer dans une évaluation des investissements. En général, les produits tels que les actions, les obligations, les prêts de titres, les devises et les instruments du marché monétaire recèlent des risques qui sont plus élevés dans le cas de dérivés, de produits structurés et de produits de private equity ; ils s’adressent uniquement à des investisseurs à même de comprendre leur nature et leurs caractéristiques et d’assumer les risques y afférents. Sur demande, Lombard Odier se tient à la disposition des investisseurs pour leur fournir des informations plus détaillées sur les risques associés à des instruments donnés. La valeur de tout investissement dans une monnaie autre que la monnaie de base d’un portefeuille est exposée aux taux de change. Les taux peuvent varier et affecter défavorablement la valeur de l’investissement quand ce dernier est réalisé et converti dans la monnaie de base de l’investisseur. La liquidité d’un investissement dépend de l’offre et de la demande. Certains produits peuvent ne pas disposer d’un marché secondaire bien établi ou s’avérer difficiles à valoriser dans des conditions de marché extrêmes, ce qui peut se traduire par une volatilité de leur cours et rendre difficile la détermination d’un prix pour la vente de l’actif. Si le présent document contient des opinions émises par des analystes financiers, ces derniers attestent que l’ensemble de leurs opinions reflètent pleinement leur avis personnel sur chacun des instruments. Afin de garantir leur indépendance, il est expressément interdit aux analystes financiers de détenir des titres inclus dans l’univers de recherche qu’ils couvrent. Lombard Odier peut détenir des positions dans des titres mentionnés dans le présent document pour le compte et au nom de ses clients et/ou ces titres peuvent être inclus dans les portefeuilles des fonds de placement gérés par Lombard Odier ou des sociétés affiliées du Groupe.
Membres de l’UE : La publication du présent document a été approuvée par Lombard Odier (Europe) S.A., un établissement de crédit agréé et sous la surveillance de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) au Luxembourg et de chacune de ses succursales opérant dans les territoires suivants : Belgique : Lombard Odier (Europe) S.A. Luxembourg · Succursale de Belgique, un établissement de crédit dont les activités en Belgique sont soumises à la surveillance de la Banque nationale de Belgique (BNB) et de l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) ; France : Lombard Odier (Europe) S.A. · Succursale en France, un établissement de crédit dont les activités en France sont soumises à la surveillance de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour ses activités de services d’investissement ; Pays-Bas : Lombard Odier (Europe) S.A. · Netherlands Branch, un établissement de crédit dont les activités aux Pays-Bas sont soumises à la surveillance de la Banque des Pays-Bas (De Nederlandsche Bank (DNB)) ; Espagne : Lombard Odier (Europe) S.A. · Sucursal en España, un établissement de crédit dont les activités en Espagne sont soumises à la surveillance de la Banque d’Espagne (Banco de España) et de la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV) ; et Royaume-Uni : Lombard Odier (Europe) S.A. · UK Branch, un établissement de crédit , réglementée au Royaume-Uni par la Prudential Regulation Authority (PRA) et soumise à une réglementation limitée par la Financial Conduct Authority (FCA) et la Prudential Regulation Authority (PRA). Vous pouvez obtenir, sur demande, auprès de notre banque plus de détails sur la portée de notre agrément et de notre réglementation par la PRA ainsi que sur la réglementation par la FCA. La réglementation britannique sur la protection des clients privés au Royaume-Uni et les indemnisations définies dans le cadre du Financial Services Compensation Scheme ne s’appliquent pas aux investissements ou aux services fournis par une personne à l’étranger (« overseas person »).
Par ailleurs, la publication du présent document a également été approuvée par les entités suivantes domiciliées au sein de l’Union européenne : Gibraltar : Lombard Odier & Cie (Gibraltar) Limited, une société réglementée et agréée par la Commission des services financiers de Gibraltar (FSC) pour exercer des activités de services bancaires et de services d’investissement ; Espagne : Lombard Odier Gestión (España) SGIIC., S.A., une société de gestion d’investissements agréée et réglementée par la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV).
Etats-Unis : Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés, distribués ou remis aux Etats-Unis d’Amérique ou dans un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une Personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « US-Person » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des Etats-Unis d’Amérique, tout partenariat organisé ou existant dans un Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, toute société soumise au droit des Etats-Unis d’Amérique ou d’un Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, ou toute propriété ou tout trust soumis à l’impôt fédéral des Etats-Unis d’Amérique quelle que soit la source de ses revenus.
Le présent document ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’autorisation écrite et préalable de Lombard Odier.

© 2016 Banque Lombard Odier & Cie SA – Tous droits réservés.

Actualités

Marchés émergents - La Chine étend son hégémonie

Quarterly Investment Strategy

20/07/2017

Japan - Difficile de faire mieux

Quarterly Investment Strategy

19/07/2017

La gouvernance familiale repensée

Thought leadership

18/07/2017

Europe - L’euroscepticisme a moins la cote

Quarterly Investment Strategy

17/07/2017

Etats-Unis - Ni inflation, ni récession

Quarterly Investment Strategy

12/07/2017

Bilan à mi-année : jusqu’ici tout va bien

Quarterly Investment Strategy

10/07/2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Perspectives d'investissement - 3e trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

06/07/2017

RETHINK EVERYTHING

Thought leadership

28/06/2017

Les philanthropes, la finance et la cité

Thought leadership

20/06/2017

RETHINKING EDUCATION

Thought leadership

15/06/2017

RETHINKING HEALTHCARE

Thought leadership

31/05/2017

Rethinking “Next-Gen” Philanthropy

Thought leadership

24/05/2017

Gestion des fondations en transformation

Thought leadership

23/05/2017

L’investisseur « 100% impact »

Thought leadership

19/05/2017

Asset Allocation – Maintenir un biais positif

Quarterly Investment Strategy

18/05/2017

Elections françaises - stratégie d'investissement

Elections françaises - stratégie d'investissement

Investment Strategy Podcast

10/05/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

08/05/2017

Hedge funds and rising interest rates

Investment Strategy

01/05/2017

Elections françaises

Elections françaises

Investment Strategy Podcast

25/04/2017

Elections présidentielles françaises

Investment Strategy

24/04/2017

Japon: La question de la longévité

Quarterly Investment Strategy

24/04/2017

Europe: Vers la fin des taux négatifs ?

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2017

Le Pen, Frexit and the future of the EU

Investment Strategy

10/04/2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Perspectives d'investissement du 2ème trimestre 2017

Investment Strategy Podcast

03/04/2017

Obligations climatiques: il faut rester vigilant

Nos experts dans la presse

01/04/2017

Le franc, refuge des élections en Europe

Nos experts dans la presse

16/03/2017

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014