Philanthropie  

05/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

International Committee of the Red Cross ; copyright ICRC, Krzysiek Pawel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suleymanieh, Zerinok. ICRC staff crosscheck a list of Syrian refugee families eligible for assistance before distributing aid.
Copyright ICRC - Photographer : KRZYSIEK, Pawel

Parmi les différentes interprétations de la volatilité économique et politique observée depuis le début de l’année 2016, il est clair que l’interconnexion mondiale fait partie à la fois de la cause et de la solution. La vitesse fulgurante à laquelle nous pouvons partager des informations a créé les conditions d’un environnement de placement hypersensible, où les marchés réagissent immédiatement aux évènements, à mesure qu’ils se produisent. Cette nouvelle dynamique de communication à l’échelle mondiale a donné naissance à un nouveau type d’enchevêtrement, une complexité qui rejaillit sur la manière dont les gouvernements, les organisations et les marchés perçoivent le monde.
 

« Nous vivons dans un monde fortement interconnecté, mais de plus en plus fragmenté ; un monde où la confiance est la denrée la plus rare. » Yves Daccord, Directeur général du CICR

Nous avons interrogé Yves Daccord*, Directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), à Genève, pour connaître son opinion sur certaines problématiques géopolitiques à l’origine des turbulences de ces dernières années. Au fil de notre conversation, il nous a fait part de sa perception unique, prônant une nouvelle façon, plus collaborative, de réagir à la crise.

Il a commencé en soulignant cette inquiétude : « Nous vivons aujourd’hui dans un monde ultraconnecté et malgré tous les avantages que cela présente, cette connectivité a donné lieu à une complexité que nous commençons seulement à appréhender. La technologie nous a certes aidés à être plus proches les uns des autres, mais cette proximité a aussi fait ressortir nos différences. Les organisations comme ISIS réussissent à atteindre des millions de personnes simplement parce qu’elles maîtrisent les nouveaux outils de communication accessibles à tous. Dès lors, en tant que gouvernements, organisations et individus, nous avons pour mission de maîtriser ces outils, tout en continuant de défendre nos propres valeurs, alors même que les moyens et les langages utilisés pour communiquer ces valeurs évoluent. Tout cela représente un défi de taille.»

M. Daccord a enchaîné sur la façon dont le CICR reste engagé à tendre la main à toutes les parties d’un conflit, expliquant que sa neutralité est une condition sine qua non pour entrer en contact avec les communautés en crise. Mais, tout en restant neutre, il croit également qu’un consensus international est nécessaire pour s’adapter à ce nouveau type de crise aux multiples ramifications, auquel le monde est confronté. « Il est vital d’apporter une réponse mondiale et connectée, car les problèmes sont eux-mêmes interconnectés. »

Depuis les effets des tensions en Arabie-Saoudite sur le marché du pétrole, jusqu’à la crise des migrants en Europe, les pays qui se considéraient autrefois éloignés géographiquement des problèmes d’autres régions du monde n’ont plus la possibilité de maintenir cette distanciation. Tous les aspects de nos vies, jusqu’aux communautés dans lesquelles nous vivons et aux marchés sur lesquels nous investissons, sont modifiés en profondeur par les évènements qui pouvaient, il y a encore quelques années seulement, être jugés comme trop lointains pour inquiéter vraiment.

M. Daccord a ajouté : « La crise qui sévit au Moyen-Orient donne un nouveau visage non seulement à cette région même, mais aussi à l’Europe. Les relations entre les populations d’Europe et leur gouvernement, la trame même de ses communautés, sont en train d’être modifiées par les développements en Syrie et ailleurs. Les dirigeants européens ont longtemps cru, à tort, que ce genre de conflit pouvait être endigué. Mais aujourd’hui, on constate devant l’exemple de la Syrie la vitesse à laquelle les problèmes peuvent se propager et je pense que la rapidité de la contagion en a surpris plus d’un. Bien que nous vivions clairement dans un monde interconnecté, nos réponses restent pour l’instant très fragmentées. A bien des égards, nous sommes encore à des années-lumière les uns des autres. » Chaque crise étant susceptible d’affecter un plus grand nombre de pays, de vies, d’économies et de marchés que jamais, il est essentiel de mettre en place une stratégie collaborative et innovante. Cependant, pour M. Daccord, la réussite de toute collaboration repose sur une nouvelle façon de penser.

Il est ensuite revenu sur la problématique de la Syrie : « Nous devons accepter le fait qu’accueillir de plus en plus de réfugiés ne résoudra pas le problème. Il faut réfléchir de manière stratégique et trouver une façon de travailler avec les Syrien,  qui leur permettrait de choisir de rester dans leur pays. Cela signifie que les organisations comme la mienne doivent maintenir une forte présence sur le terrain, tout en aidant à l’acheminement des investissements dans les infrastructures telles que les systèmes d’alimentation en eau et d’assainissement. Et surtout, nous ne pouvons pas attendre la fin d’une guerre pour entamer ce travail. Nous devons apprendre à travailler en temps de guerre. »

Par conséquent, le CICR pense que malgré les progrès des communications, qui ont donné à la planète une dimension de village, la proximité au sens traditionnel du terme reste plus importante que jamais. Le CICR ne ménage pas ses efforts pour rester aussi proche que possible des populations touchées par les conflits. M. Daccord est convaincu que la visibilité sur le terrain est également essentielle à l’établissement d’une relation de confiance. « Dans mon domaine, comme dans les relations bancaires, la confiance est la clé. Mais depuis quelques années, elle fait de plus en plus défaut. Nos efforts pour instaurer un climat de confiance sont donc d’autant plus décisifs. La confiance est au cœur de ce que nous sommes. »


*
Depuis 2010, Yves Daccord est Directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Genève. Ancien journaliste, producteur TV et spécialiste des relations internationales, il a œuvré à des postes très divers au sein du CICR depuis plus de 20 ans, dans des contextes difficiles, notamment en Israël et dans les territoires occupés, au Soudan, au Yémen, en Tchétchénie et en Géorgie. Avant d’être nommé Directeur général, il a occupé les postes de Responsable de la division Communications et directeur de la Communication. Il a pris la présidence du Steering Committee for Humanitarian Response (SCHR) en janvier 2015. Il est diplômé en sciences politiques. Né en 1964, M. Daccord est marié et a trois enfants.


*********
Lombard Odier et le CICR
La relation entre Lombard Odier et le CICR remonte à 1859, lorsque Alexandre Lombard, fervent partisan des causes humanitaires, devint membre actif du groupe à l’origine de la fondation du Comité international de la Croix-Rouge. Aujourd’hui, la Fondation Lombard Odier perpétue la tradition philanthropique de notre société et de ses partenaires. La Fondation entretient des relations privilégiées avec des institutions de premier plan, notamment avec le Comité international de la Croix-Rouge dans le domaine humanitaire. Elle aide à repousser les frontières de la recherche scientifique avec l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) et soutient l’émergence de nouveaux talents et technologies par le Venture Kick. Elle étudie également des mécanismes de financement innovants pour mieux servir la société.





 

Actualités

Rethinking sustainable cities with Monocle

Rethink everything

24/02/2017

Brexit : survivre en dehors du marché unique ?

Stratégie d'investissement

19/01/2017

Japon : un gagnant « accidentel » ?

Stratégie de placement trimestrielle

29/12/2016

Marchés émergents : La reprise ne fait que commencer

Stratégie de placement trimestrielle

28/12/2016

Europe: encore d’importants risques politiques à l’horizon

Stratégie de placement trimestrielle

23/12/2016

États-Unis : une cure de vitamines pour une économie fatiguée

Stratégie de placement trimestrielle

22/12/2016

Perspectives d’investissement 2017

Perspectives d’investissement 2017

Investment Strategy Podcast

19/12/2016

OPEC rises from the ashes

OPEC rises from the ashes

Investment Strategy Podcast

04/12/2016

Diabète : une technologie révolutionnaire

Révolution thérapeutique

18/11/2016

Élections américaines : perspectives d'investissement

Élections américaines : perspectives d'investissement

Investment strategy podcast

16/11/2016

Positioning portfolios for President Trump

Positioning portfolios for President Trump

Investment strategy podcast

10/11/2016

Donald Trump elected President

Investment Strategy

09/11/2016

Perspectives élections américaines

Perspectives élections américaines

Investment Strategy Podcast

24/10/2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Perspectives d'investissement du 4e trimestre 2016

Investment Strategy Podcast

21/10/2016

Japon : Seul en première ligne

Stratégie de placement trimestrielle

19/10/2016

Un dernier trimestre placé sous le signe de la politique

Stratégie de placement trimestrielle

07/10/2016

Prévoyance : quel mode de gestion privilégier ?

Planification patrimoniale

03/10/2016

Philanthropie : l'indispensable mue

Philanthropie

20/09/2016

SOUTIEN FISCAL : LE GRAND RETOUR ?

Stratégie d'Investissement

01/09/2016

LE RETOUR DE LA « CÉLÈBRE BoJ »

Stratégie d'investissement Asie

09/08/2016

L’OR EST-IL RÉELLEMENT UNE BONNE COUVERTURE ?

Bulletin de stratégie d'investissement

22/07/2016

DES RISQUES POLITIQUES ET DES LEVIERS ÉCONOMIQUES

Stratégie de placement trimestrielle

14/07/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 3e TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

13/07/2016

FAÇONNER L'AVENIR DE L'IMPACT INVESTING

Impact Investing

07/07/2016

BREXIT : QUELLES PERSPECTIVES POUR LES BANQUES ?

Point de vue des marchés

04/07/2016

L’ARGENT POURRAIT-IL TOMBER DU CIEL ?

Bulletin de stratégie d'investissement

01/06/2016

MARCHÉS ÉMERGENTS : STABILISATION DU PÉTROLE ET DU DOLLAR BIENVENUE

Stratégie de placement trimestrielle

04/05/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Investment Strategy Podcast

29/04/2016

JAPON : LES CERISIERS FLEURISSENT, LES SALAIRES NATIONAUX FLÉTRISSENT

Stratégie de placement trimestrielle

28/04/2016

EUROPE : LA REPRISE DEVRAIT MAINTENIR SA CADENCE

Stratégie de placement trimestrielle

25/04/2016

ÉTATS-UNIS : l'ECONOMIE RESTE SOLIDE

Stratégie de placement trimestrielle

21/04/2016

LE CYCLE DE CREDIT TOUCHE A SA FIN

Perspectives d'investissement

19/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE II)

Investment Strategy Bulletin

18/04/2016

L'ECONOMIE MONDIALE A ENCORE DES RESSOURCES

Stratégie de placement trimestrielle

15/04/2016

LES CRAINTES D’UN BREXIT SONT LÉGITIMES (PARTIE I)

Bulletin de stratégie d'investissement Avril 2016

13/04/2016

ALLOCATION D'ACTIFS

Stratégie de placement trimestrielle

12/04/2016

UNE CRISE DE CONFIANCE MONDIALE ?

Philanthropie

05/04/2016

SWISS FINTECH INNOVATION

Association

31/03/2016

AMERIQUE LATINE - QUELLES OPPORTUNITES ?

Investment strategy

23/03/2016

VERS DES TAUX NEGATIFS

Investment strategy

24/02/2016

L'ART DE MESURER L'IMPACT

Stratégie de placement

28/01/2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 1er TRIMESTRE 2016

Investment Strategy Podcast

19/01/2016

LE PIRE EST-IL PASSÉ POUR LA RUSSIE ?

Strategy Bulletin

03/11/2015

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT DU 4ÈME TRIMESTRE 2015

Investment Strategy Podcast

14/10/2015

INVESTIR SUR L’« ÂGE D’OR »

Strategy Bulletin

28/09/2015

Coup de projecteur sur la Fed

Strategy Bulletin

30/07/2015

Grèce : après le référendum

Strategy Bulletin

06/07/2015

La hausse du pétrole est plafonnée

Strategy Bulletin

28/05/2015

Opportunities and risks in global markets

Opportunities and risks in global markets

Investment Strategy Podcast

19/05/2015

Notre foire aux questions sur la Grèce

Bulletin d'investissement

17/02/2015

Economic outlook 2015

Bullletin de stratégie

17/12/2014

BAISSE DU PÉTROLE: BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE ?

Bulletin de stratégie

01/12/2014

DES TEMPS DIFFICILES POUR L'AMÉRIQUE DU SUD

Bulletin de stratégie

03/11/2014

LA BNS DOIT-ELLE EMBOÎTER LE PAS À LA BCE ?

Bulletin de stratégie

20/06/2014

LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT DE LA CHINE

Bulletin de stratégie

24/04/2014

ABÉNOMIE : LE PLUS DUR RESTE À VENIR

Bulletin de stratégie

18/03/2014

QUELLES SONT LES OPTIONS DE LA BCE

Bulletin de stratégie

13/02/2014

BAISSE DE LA CROISSANCE CHINOISE ET OPPORTUNITÉS

Bulletin de stratégie

21/01/2014